Charpentes d'Olt
Un nouveau souffle économique

Plus qu’une simple usine de production de charpentes industrielles en bois pour les professionnels, les Charpentes d’Olt repose d’abord et surtout sur un beau projet social qui a permis de réembaucher des salariés licenciés.

Avec 38 emplois détruits en 2012, la petite ville d’Entraygues aurait pu être sinistrée. Christophe Montourcy n’a pas pu s’y résoudre. Chef d’une entreprise de construction de maisons à ossature bois employant 15 salariés, il s’est battu pour redonner un emploi aux salariés licenciés. Avec deux associés, il a déposé une offre de reprise au liquidateur qui a été acceptée. Depuis, il a recréé une unité de production de charpentes dans une partie de l’ancienne usine : les charpentes d’Olt. Cette dernière réemploie exclusivement des demandeurs d’emplois issus de l’entreprise disparue, permettant à son échelle de maintenir les compétences sur le territoire.

Des débouchés optimisés

Christophe Montourcy s’est associé avec le dirigeant d’une entreprise de transports et celui d’une entreprise de distribution de matériaux pour assurer le développement des ses produits. Les charpentes d’Olt projettent ainsi de créer une nouvelle filière qui, bien que traditionnelle et concurrentielle, n’existe pas sur le territoire et s’inscrit dans la filière bois du massif central.