Domus Prévention
Un diagnostic précis des risques cachés dans les logements des + de 65 ans

Domus Prévention propose aux personnes de plus de 65 ans un diagnostic précis des risques cachés dans leur logement. L'entreprise a mis au point des formations et conçu un algorithme afin que les « diagnostiqueurs » du réseau Domus Prévention puissent coter la dangerosité du logement et recommander des aménagements pour l'habitat. Et que les séniors conservent leur autonomie.

Après une chute chez elles, de 20 à 30 % des personnes âgées de plus de 65 ans risquent de perdre partiellement ou totalement leur autonomie. Outre l'hospitalisation qui représente un coût important pour la collectivité, la réintégration de son logement par la personne victime d'un accident domestique s'accompagne souvent d'un traumatisme engendré par le risque de récidive. Partant du triple constat que les personnes qui vieillissent souhaitent demeurer chez elles, que leur souhait coûte moins cher à la collectivité qu'une hospitalisation prolongée mais que seulement 6 % des logements de séniors sont adaptés en France (contre 16 % aux Pays-Bas), Antoine Maréchaux a conçu un projet innovant et remarquable.

Une grille de l'habitat appelée GIRD (groupe iso ressource du domicile)

Domus Prévention intègre le Groupe Iso Ressource (GIR) de la personne dans sa grille de lecture du domicile. Une grille a été créée par une équipe de professionnels du monde médical et médico-social, puis transformée en algorithme. Le module est intégré à un logiciel qui permet au diagnostiqueur d'identifier les risques et de préconiser des améliorations de l'habitat. La dimension environnementale n'a pas été oubliée puisqu'une brique énergétique est intégrée dans le logiciel. Comme pour tout diagnostic énergétique, elle vise à vérifier que le logement n'est pas trop humide ou que le système électrique n'est pas endommagé. 

Formation et lien social

Trois niveaux de diagnostic existent : le premier est destiné à toutes les personnes de 65 ans ;  le deuxième à  celles qui ont déjà été hospitalisées et le troisième à celles qui ont d'importantes pathologies ou des maladies dégénératives. Les diagnostiqueurs sont formés par Domus Prévention. Dans un premier temps, les pompiers et des ergothérapeutes suivent cette formation.  Un réseau national avec la licence Domus Prévention pourra être ouvert aux professions liées à l'aide à domicile. Qui est concerné? Tout le monde. Les familles, ainsi que les institutions de prévoyance, de mise sous tutelle, les collectivités territoriales et les assurances afin de soutenir un nouveau métier dont l'objectif est de tisser du lien social.