Ecce Terra
Un restaurant écoresponsable

Cinq amis qui se sont rencontrés dans une association culturelle décident de franchir une autre étape : ils montent, sous forme de coopérative, un restaurant écoresponsable, Ecce Terra. Ses critères remarquables sont l'ancrage territorial fort et un développement social et sociétal.

Elisabeth Lecloux et quatre amis se sont rencontrés dans l'association culturelle Ethno Savannah. Ils découvrent, sous forme d'échanges avec des représentants de peuples premiers ou autochtones, héritiers de valeurs et de connaissances perdues en occident, que l'action doit être complémentaire de la réflexion sur l'écoresponsabilité. De plus, le statut associatif connaît des limites, en particulier sur la possibilité de pérenniser des projets à long terme. Les cinq décident donc de s'investir dans une nouvelle aventure humaine avec « un modèle fort, pérenne, porteur et viable sur le plan économique » au Cannet Des Maures. Ils créent la société coopérative Ecce Terra le 10 janvier 2015 et se lancent dans la restauration écoresponsable dans ce village à la fois touristique et très ancré dans la région Provence Alpes-Côte-d'Azur. « Pour prendre soin de l'humain, il faut commencer par la nourriture », indique Elisabeth Lecloux.

Responsabilité sociale et solidaire

Le projet de responsabilité sociale et solidaire passe par le partage et les rencontres. Les activités culturelles auront leur lieu de convivialité, les touristes de passage également et tous les habitants du territoire pourront se régaler dans cette très belle bâtisse de 230 m² – louée pour un coût modique à la mairie en échange de sa rénovation, sous l'impulsion du maire, Jean-Luc Longour. Quatre salariés y travailleront et, dans un souci d'implication et d'égalité, auront la même rémunération.

Axe social et sociétal fort

Rapporteure du comité Initiative remarquable pour le projet  Ecce Terra, Corinne Fourcade évoque son critère remarquable le plus évident : « un axe social et sociétal fort ». La convivialité « en alliant l'assiette et la culture » dans « un petit village à la croisée des chemins ».

Adéquation avec le territoire

L’impact territorial est à effets multiples en faisant appel à une multiplicité de fournisseurs dans un souci de circuit court, en mettant une offre nouvelle à proximité de la population et en attirant des visiteurs venus d’ailleurs. Il existe « une adéquation territoire-projet-équipe », confie Corinne Fourcade. Le plan de financement, très complexe, a été mené à bien, grâce à l'investissement d’Initiative Var et des partenaires; le prêt d'honneur Initiative remarquable a permis de débloquer rapidement les fonds. La rénovation est en cours. Les producteurs locaux  sont sollicités et s'impliquent à leur tour. L'ouverture du restaurant est prévue le 1er juillet 2015.