Enko
Une entreprise qui renouvèle le paysage de la chaussure de course

L’entreprise audoise Enko, soutenue par Initiative Carcassonne Castelnaudary, a été créée par Christian Freschi, un ingénieur en mécanique de 63 ans, passionné de course à pied, qui a longtemps dirigé une entreprise de sous-traitance en mécanique de précision pour l’aéronautique.
A l’âge de 50 ans, des problèmes de dos l’ont contraint à arrêter la course de fond. « Mon médecin du sport m’a conseillé d’arrêter la pratique de ce sport qui génère des traumatismes pour l’organisme. C'est de là que tout est parti. J’ai cherché une solution pour pouvoir continuer à pratiquer ma passion et éviter les impacts à chaque foulée. J’ai alors commencé à travailler sur la création d’un amorti avec des composants mécaniques » explique Christian qui a mis ses compétences en conception mécanique et son goût pour l’innovation au service d’un nouveau concept de chaussure.
« J’ai constaté que la plupart des chaussures vendues dans le commerce ne s’adaptaient pas au poids des coureurs. Il m’a semblé essentiel d’aller plus loin au niveau de l'amorti que tout ce qui était proposé dans les chaussures de running. J’ai notamment mis au point un amortisseur interchangeable qui s’adapte au poids du coureur ».

Du premier prototype à la commercialisation
En 2008, Christian Freschi a déposé un premier brevet en France pour pouvoir commencer à tester son produit. Il a créé la société Enko début 2014 pour poursuivre ses développements. Puis la start-up a lancé début 2015 une campagne de financement participatif sur Indiegogo, une plateforme américaine, ce qui a marqué le véritable démarrage d’Enko, avec 105 000 $ perçus.
Le site web de présentation mis en ligne en janvier 2015 s’est transformé en site marchand en juillet.
« Nous nous sommes rapprochés d’Initiative Carcassonne Castelnaudary à ce moment-là,  via la pépinière d’entreprises CréAude », raconte Christian. « La plateforme Initiative nous a octroyé un prêt d’honneur de 15 000 €, ce qui nous a beaucoup aidé pour accroître nos fonds propres et envisager une commercialisation de nos produits. Grâce à la dimension novatrice de notre projet, nous avons aussi bénéficié d’un prêt Initiative remarquable de 25 000 € ».
Le Comité remarquable a notamment salué l’esprit entrepreneurial de l’entrepreneur, la conception et le lancement d’une chaussure de sport innovante correspondant à une opportunité de marché stratégique et le fait qu’Enko privilégie la proximité géographique dans le choix de ses fournisseurs.

Ouverte sur l’international, l’entreprise audoise s’est aussi distinguée avec un prix obtenu lors du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, évènement annuel bien connu des amateurs de nouvelles technologies. Enko a participé au CES sous la bannière « la French Tech », booster de visibilité pour les entreprises innovantes.

Des leviers de croissance
De nouveaux investisseurs entrent au capital de l’entreprise, notamment Capitole Angels, Club de Business Angels de Midi-Pyrénées, à hauteur de 230 000 . L’entreprise innovante a aussi bénéficié en mars 2017 d’un prêt d’amorçage de 100 000 € de la part de BPI France.
En 2017, l’équipe est constituée de 10 personnes, dont deux nouvelles personnes en charge du développement commercial. « Nous n’avons jusque-là jamais eu à mener des actions commerciales, mais nous souhaitons industrialiser notre production qui est actuellement d’environ 1 000 paires de chaussures par mois. Notre objectif serait de parvenir prochainement à produire et vendre 10 000 paires de chaussures par mois » commente Christian.
De nouvelles ambitions apparaissent pour chercher à améliorer les moyens de production, à s’ouvrir au marché des distributeurs et à proposer de nouveaux produits.
« En plus de notre chaussure de course », dévoile Christian, « nous allons lancer un modèle conçu pour la marche et un autre tout terrain. »