Interessant, daß "Starmania" sehr oft umgeschrieben wurde - zu erkennen an der Benennung der jeweiligen CD. In 1992, an English version of the show was created with the release of the album Tycoon, with lyrics by Tim Rice, and starring Kim Carnes, Celine Dion, Nina Hagen, Peter Kingsbery, Cyndi Lauper, Willy Deville, Kevin Robinson and Tom Jones in the principal roles on the recording. Le projet initial de Michel Berger, Angélina Dumas, qui date de 1974, est une réflexion autour du syndrome de Stockholm et de l'histoire de l'enlèvement de Patricia Hearst, qui en 1975, s'est finalement ralliée à la cause de ses ravisseurs. Starmania est un opéra rock cyberpunk de Michel Berger sur un livret de Luc Plamondon. Le personnage de Cristal est inspiré du destin de Patricia Campbell Hearst[7],[8]. Beaucoup de gens rêvent, d’une façon ou d’une autre, de « devenir une star ». Récompensé lors des Victoires de la musique 1994, Starmania remportait, cette même année, un nouveau triomphe parisien, cette fois sur la scène du théâtre Mogador. Le 12 novembre 2013, lors d'une interview relative au montage du spectacle en version concert par une troupe amateur, Luc Plamondon confirme la préparation d'un film : « Aujourd'hui, on n'a plus besoin de se demander comment on va construire Monopolis au cinéma. 2:14. L'album contenait également le titre Paranoïa (supprimé des versions ultérieures, dans la mesure où le personnage du Grand Gourou n'a jamais été repris, mais conservé dans le spectacle au palais des congrès de 1979) ainsi qu'un final avec la version instrumentale de Monopolis. The shadow of Johnny Rockfort will darken the victory of Zéro Janvier, elected president of the Occident. À l’approche de l’élection présidentielle, Monopolis, la capitale de l'Occident, est terrorisée par la bande des Étoiles Noires. Nouveautés ou anciens hits, toutes les paroles de Starmania sont disponibles sur Paroles.net La Bande à Baader est aussi une référence de Starmania pour Plamondon et Balavoine[3],[4]. Dans un futur proche, lOccident nest plus quun seul pays dans lequel nombre dindividus rêvent, dune façon ou dune autre, de devenir une star. « Qui est Ziggy Stardust, l'avatar iconique de David Bowie ? Bonnes affaires starmania 1994 ! d'un terrien en détresse" ("S.O.S. Zéro Janvier thus becomes the sworn enemy of Johnny Rockfort and the Black Stars. Sur Télé-Capitale, l’animatrice vedette Cristal présente l’émission Starmania, promettant à des candidats de devenir « la star d’un soir ». Elle et Johnny, qui est maintenant séparé de Sadia, décident de faire exploser la tour ce soir-là. Le chef de la bande, Johnny Rockfort agit sous lemprise de Sadia, une étudiante travestie (homme travesti en femme) agitatrice et issue de la haute société. Elle apparaît publiquement avec le milliardaire, puis mène une campagne active pour lui. Réservez vos places ! 3:42. Le destin tragique d'une des héroïnes a évolué au fil des mises en scène. Il existe aussi un enregistrement privé (non commercialisé) en public au Zénith de Lille le 29 avril 2000, en présence de Luc Plamondon, Lewis Furey (metteur en scène) et Eduardo Torroja (chorégraphe), remis en « souvenir » aux artistes présents lors de cette saison. Starmania sortira déjà sous forme de disque en 1978... Pour cela le choix des chanteurs a été capital et fait sans doute totalement partie du succès de l'oeuvre. souhaitée]. Certains titres écrits et composés par Michel Berger : Au revoir Angélina, Comme des loups, et À qui donner ce que j'ai ? A partir de novembre 2021 à La Seine Musicale. Les hommes armés de Zéro Janvier se mettent à la poursuite des Étoiles noires. Cela constituait une première ossature du projet Starmania. nécessaire]. Toutefois, la chanson finale de la version scénique de 1979 reprend des airs de cette chanson, notamment le refrain, aux paroles identiques interprétées par les « terriens », et le couplet interprété par le personnage de Johnny Rockfort, dont les paroles sont adaptées au contexte de la fin de l’intrigue. Starmania is a Canadian-French cyberpunk rock opera written in 1976 with music by Michel Berger and book and lyrics by Luc Plamondon. De musical werd in 1979 voor het eerst opgevoerd in Parijs en was een groot succes in Frankrijk, waar veel van de liedjes nationale hits werden.De musical werd in de jaren erna vele malen opnieuw opgevoerd, vooral in Frankrijk. STARMANIA des années 80 1988 Michel Berger et Luc Plamondon reprennent STARMANIA avec une nouvelle distribution et notamment Maurane dans le rôle de Marie-Jeanne. Pour interpréter Johnny Rockfort, Daniel Balavoine . Several of its songs have passed into mainstream Francophone pop culture, and helped original cast members Daniel Balavoine and Diane Dufresne to rise in popularity in France; … Starmania (L'Air de l'extra-terrestre) est présent sur les deux éditions québécoises ultérieures, alors que le personnage de l'extra-terrestre ne fait partie d'aucune mise en scène ; c'est la raison pour laquelle Le Rêve de Stella Spotlight (« toi qui sais déjà la fin de mon histoire, emmène-moi avec toi dans le ciel... ») est raccourci par la suite. Cristal et Johnny ont immédiatement un coup de foudre : elle s’enfuit avec lui, alors que la presse croit à un enlèvement. Il aurait trouvé des producteurs prêts à investir dans le projet. « Ce sera éventuellement le révélateur de ces petits bouts de musique jusqu'ici dénués d'envergure[11]. In the near future, Monopolis, the capital of the recently united Occident, is terrorized by the Black Stars, a gang headed by Johnny Rockfort, who dances to the tune of Sadia, a student-agitator, originally from the upper crust, who cross-dresses at night and descends into the underground to hand out orders. Dimanche 17 avril 1994, 18h45.Tous les personnages de Starmania reviennent en scène chanter Le monde est stone avec la serveuse automate, la magnifique Luce Dufault. Il est de retour dans la version 2020. Marie-Jeanne: Luce Dufault, Isabelle Boulay Johnny Rockfort: Bruno Pelletier, Norman Groulx Zéro Janvier: Michel Pascal, Richard Groulx Ziggy: Frank Sherbourne Sadia: Jasmine Roy, Marie Carmen, Véronique Béliveau Cristal: Judith Bérard Stella Spotlight: Patsy Gallant Roger Roger: Muriel Robin : 1998. The get-together takes place at the Underground Café. Le succès ne se dément pas. Cristal is hit and dies in Johnny's arms. Cristal perd la vie au cours de la poursuite, jetée du haut de l’édifice. ... février 1994… Starmania : Johnny Hallyday a failli piquer la place de Daniel Balavoine ! Le club s'inspirerait du célèbre Studio 54. L'Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction de Jacques Lacombe, fait entendre l'orchestration de Simon Leclerc avec Marie-Josée Lord, Marc Hervieux, Lyne Fortin, Gino Quilico, Raphaëlle Paquette, Dominique Côté et Renée Lapointe. Elle prend le pseudonyme de Tania et se met à lutter au sein de l'ALS[réf. They meet at the Underground Café, under the amused gaze of Marie-Jeanne, the robotic waitress. Description du produit. Les ayants-droits de Michel Berger - compositeur de Starmania et Luc Plamondon - le parolier - y travaillent depuis des mois. Mais Stella, psychologiquement détruite, prend part à des séances de thérapies de groupe à la limite de l’orgie, organisées par le Gourou Marabout. Dans un futur proche, l’Occident est unifié en un seul État. In 1979 the show was given its theatrical debut in Paris, starring Balavoine, Étienne Chicot, Dufresne, Gall, and Thibeault, followed by Canadian productions in 1980 and 1986 and French revivals in 1988 and throughout the 1990s. Précédemment, il y a eu le double album de, Ordre chronologique des textes du spectacle original mis en scène par, « Chaque soir près de quatre mille spectateurs sont magnétiquement attirés par le, Sauf l'information sur l'émission consacrée aux, ou la passion de Johnny Rockfort selon les évangiles télévisés. An English version with lyrics by Tim Rice, titled Tycoon, premiered with the release of a studio recording in 1992, which starred Kim Carnes, Celine Dion, Nina Hagen, Peter Kingsbery, Cyndi Lauper, Willy DeVille, Kevin Robinson and Tom Jones. It debuted in 1978 with a studio recording of the songs, before premiering on stage in 1979. En cette journée de la fête nationale des Québécois, nous voulons vous présenter les 100 meilleures chansons québécoises des années 80 à aujourd’hui qui ont marqué la province selon ARP.Média. Bruno Pelletier est l'un des chanteurs de l'album Starmania, Mogador 94 [2]. Ni la liste des comédiens, ni les dates de tournage ou de sortie ne sont connues[réf. Dans la mise en scène de Lewis Furey (1993), elle est touchée par l'explosion alors qu'elle s'échappe de la soirée avec Johnny. Zéro Janvier's men hunt the Black Stars. La longueur des phrases en allemand étant contraignante par rapport au tempo des chansons, la musique, sur le modèle de la version 1988, est arrangée par Achim Gieseler. Tycoon, sur un livret de Tim Rice, a été créée en 1992 et une version lyrique, Starmania Opéra, le 16 mai 2008 au Grand Théâtre de Québec. Dans « Starmania », la musique parle aux danseurs, aux chanteurs et vice versa dans un accord tacite, sans détour, de principe où l'entreprise de battre la mesure par ces derniers dans les chorégraphies ne cantonne pas seulement à agencer des figures et des sons dans un espace-temps. », Paroles de Starmania au Palais des congrès, 1979, Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Starmania&oldid=177066164, Page pointant vers des bases relatives à la musique, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Roger-Roger, le présentateur du journal télévisé, Costumes : Randy Barcelo (en collaboration avec, Entre 1993 et 2001, la version scénique de, En 1996 puis 1997, cette version reçoit une. Le Naziland est une gigantesque discothèque tournante qui surplombe Monopolis, du haut de la Tour Dorée de Zéro Janvier. Sadia apprend l’attentat préparé par les Étoiles noires et, furieuse de jalousie, dénonce Johnny et Cristal à Zéro Janvier. ». Une version anglophone, La comédie musicale rassemble une quarantaine d’artistes sur scène : chanteurs, danseurs, musiciens et choristes. Michel Berger Et Luc Plamondon - Starmania - Le Spectacle ‎ (Box + 4xLP) Warner Bros. Records , Warner Bros. Records , WEA Filipacchi Music , WEA Filipacchi Music 66089, 66 089 Sortie de l’album Tycoon, adaptation anglaise de Starmania sur des paroles de Tim Rice. nécessaire]. Above this underground café stands the Golden Tower, a 121-floor building, the top of which is the office of Zéro Janvier, a billionaire getting into politics by running for the presidency of the Occident. » [pas clair]. Luc Plamondon, l'auteur, et Michel Berger, le compositeur, préféreront parler d'opéra-rock.