Jourdant et Fils
Un savoir-faire ancestral réhabilité

Créer, fabriquer et commercialiser du matériel pour les motoculteurs, microtracteurs et animaux de trait, est le savoir-faire de l'entreprise familiale Jourdant et Fils. Le nouveau et jeune dirigeant relance le développement d’une entreprise vieille de 50 ans en  optimisant la fabrication en capitalisant sur la formation du personnel des localités voisines.

« La plus grande richesse de l'homme, ce sont ses contacts ». L'histoire de Stéphane Parrain, dirigeant de Jourdant et Fils, qui cite volontiers sa formule préférée, le montre. D'abord, une belle rencontre, en 1999, avec Christelle. C'est la fille de Philippe Jourdant à la tête une entreprise – créée par son père, maréchal-ferrant en 1950 – qui conçoit du matériel destiné au travail de la terre par des engins mécaniques ou par des animaux. Les herses, les lames, les charrues sont toutes fabriquées dans un atelier de 220 m² situés à Dun Le Poelier (Indre). Initié par son beau-père à un travail précis, Stéphane Parrain monte également une structure où il apprend le métier de chef d'entreprise. Douze ans plus tard, il rachète l'entreprise familiale. Cette reprise se poursuit par une réflexion sur l'avenir : Jean-Olivier Boutet, référent de la plateforme Initiative Indre, connaît l'entreprise et conseille judicieusement Stéphane Parrain. Le prêt d'honneur Initiative remarquable permet à la troisième génération de boucler le budget pour agrandir de 700 m² la structure déjà existante (elle est de 650 m²).

Un changement d’échelle qui touche toutes les facettes de l’entreprise

Ce développement est un changement d’échelle pour l’entreprise. Le savoir-faire ancestral s’était vu concurrencé par la mécanisation et la fabrication délocalisée des produits traditionnels. Stéphane Parrain observe que le « balancier » du marché est en train de revenir vers lui avec deux vecteurs : une agriculture plus responsable et plus exigeante qui recherche la qualité du matériel ainsi que la maitrise écologique de sa fabrication, et le retour de techniques de travail en France et ailleurs avec des sources d’énergies plus faibles : motoculteurs, animal, humaine.

C’est ainsi que Jourdant et fils a réhabilité les techniques du grand père, peu polluantes, les développe dans un nouveau bâtiment répondant aux normes basse consommation et sera producteur d'énergie avec des panneaux photovoltaïques. La gestion des déchets est maitrisée, les techniques de trempage n’utilisent pas l’eau et ne provoquent pas de rejets chimiques ….

Une démarche sociétale et locale ...

Le choix d'embaucher des salariés dans un rayon de 30 ou 40 km de l'entreprise est une évidence pour Stéphane Parrain. Aucune formation externe n'existe : le savoir-faire se transmet entre personnel expérimenté et jeunes intéressés par les techniques de fabrication et des matériaux de plus en plus fiables, robustes et performants, destinés au travail agricole.

… en vue d'exporter

Dans les locaux neufs, l'optimisation des matériaux et des méthodes de travail permettront aux équipes de travailler de manière plus efficiente, de développer des productions  plus adaptées à ces  nouveaux clients en particulier pour les maraîchers et viticulteurs bio qui développent des productions  avec la traction animale, ainsi que de concevoir et d’exporter  vers les pays d’Afrique de l’ouest.