La Pinatelle
Un camping implanté en zone de revitalisation rurale

Les deux chalets ont été livrés. La saison peut commencer : « Ils sont d’ores et déjà réservés tous les week-ends et ponts jusqu’à l’été », se félicite Christine Lefebvre, gérante de La Pinatelle, le camping qu’elle a repris en 2011 avec ses enfants. Elle a investi 83 000 € dans ces chalets « équipés montagne », l’aménagement d’une zone d’accueil pour les camping-cars et des plantations. Objectif : proposer une offre locative annuelle, destinée à allonger la saison et à pérenniser les emplois saisonniers ainsi que l’exploitation du restaurant La Pinatelle.

Relance réussie

Depuis sa reprise du fonds de commerce, déjà accompagnée par Initiative Terres d’Azur il y a quatre ans, Christine Lefebvre a bien développé ce camping implanté aux confins des Alpes Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence, au pied des falaises surplombant la vallée de l’Estéron. Elle a également bénéficié du soutien du Conseil départemental des Alpes Maritimes, qui accompagne le développement de cette zone dite de « revitalisation rurale ».

La rénovation du restaurant, doté d’une terrasse, la création d’un espace de jeux pour les enfants et la construction d’une piscine chauffée lui ont permis d’augmenter son chiffre d’affaires de 35 % en quatre ans.

Engagements

Dans cette zone de revitalisation rurale où le taux de chômage reste élevé, Christine Lefebvre embauche chaque saison trois personnes en Contrat à durée déterminée (CDD). Elle crée aujourd’hui un quatrième emploi, « déclenché par l’arrivée des chalets », en Contrat à durée indéterminée (CDI).

Engagée en faveur du développement économique et social de son territoire, Christine Lefebvre a noué des partenariats avec les ESAT (Etablissements et services d’aide par le travail) et organise des rencontres et des animations à destination des séniors.

Vers une 3ème étoile

Pour se faire connaître, La Pinatelle adhère aux labels Qualité tourisme, Clé verte et Tourisme et handicap. A moyen terme, elle vise l’obtention d’une troisième étoile.

C’est précisément sur la base de cette ambition et de ses engagements sociaux sur un territoire difficile que le comité Initiative remarquable lui a accordé un prêt d’honneur de 25 000 €, en plus du prêt de 15 000 € accordé par la plateforme Initiative Terres d’Azur. « L’accompagnement, la reconnaissance et le soutien financier du réseau Initiative France m’ont permis de me doter d’un outil de travail moderne, accessible à tous les publics », se félicite Christine Lefebvre.