Les Toiles du large
Hissez haut les sacs !

La deuxième boutique à l’enseigne des « Toiles du large » ouvrira en juin sous les voûtes de la « Major », à Marseille : la marque de sac et accessoires a le vent en poupe ! Il faut dire que le concept a de quoi séduire : ces produits ne sont pas seulement beaux. Ils sont aussi écolo et solidaires : ils sont fabriqués à base de voiles de récupération dans deux établissements d’aide par le travail (Esat) de la région marseillaise.

De fil en aiguilles
L’idée germe dans la tête d’Anne Couderc quand elle voit, en 2002, l’une de ses amies partir faire le tour du monde à la voile : elle lui offre des sacs pratiques et légers cousus dans les voiles usées de son bateau. De fil en aiguilles, elle invente de nouveaux modèles pour le sport, la plage, les voyages…
Après une première vie professionnelle dans une banque, Anne Couderc décide, lors d’un congé maternité, de créer sa propre activité professionnelle : elle intègre une couveuse d’entreprise en 2005 et dépose la marque les Toiles du large l’année suivante.

Entreprise familiale
Au fil des années, le concept s’affine. La collecte de voile s’organise autour du slogan « une voile, un sac » : tout donateur reçoit un sac souvenir fabriqué dans la voile de son bateau. Parallèlement, Anne Couderc décide de confier la fabrication de ses produits à des travailleurs handicapés : « Une façon de matérialiser mon engagement social et solidaire. »
L’affaire prend une telle ampleur qu’en 2010, son époux Stéphane la rejoint à la direction de l’entreprise. Deux ans plus tard, les Toiles du large intègrent de nouveaux locaux dans le bâtiment de l’armement, sur le vieux port de La Ciotat… avec vue sur les bateaux !

Multi-diffusion
Aujourd’hui, la marque est vendue sur Internet, dans une quarantaine de boutiques multimarques à travers l’Europe (de La Ciotat jusqu’en Finlande !) et sur des salons professionnels et grand public. « Nous ciblons également les entreprises, poursuit Anne Couderc. Ce n’était pas vraiment prévu au départ, mais la commande d’un voyagiste nous à incités à explorer ce nouveau marché qui nous permet de diversifier et d’équilibrer notre diffusion entre nos boutiques, le réseau de diffuseurs et les entreprises. »
Autre diversification : les Toiles du large produit des sacs, mais aussi des accessoires (trousses, porte-monnaie, porte-clés), des objets décoratifs (lampes, fauteuils, coussins) et des produits à la demande.

Philosophie
La créativité d’Anne Couderc semble être sa seule limite. Avec son engagement écologique et social : « Le prêt d’honneur Initiative remarquable est un bonus qui conforte notre trésorerie, explique-t-elle. Mais c’est aussi la reconnaissance de notre travail et de notre philosophie. »
« Nous avons été séduits par le fait que les sacs des Toiles du large racontent une véritable histoire, confirme Nathalie Travert, rapporteure du comité initiative remarquable . Nous avons également été très sensibles à l’engagement social d’Anne Couderc, ainsi qu’à son attachement à son territoire. »