» [2, p. 37] Cette impulsion tourne vite court ! perplexe. Demandez le livret GRATUIT L’histoire des droits de l’Homme. En effet, en 1893-94, Gandhi découvre le confort et la réussite matérielle en s'installant comme avocat à Durban où il aménage dans ses meubles et dans une coquette maison : « Il était nécessaire de m'installer de façon indépendante chez moi. Par exemple, alors que la grève d'Ahmedabad se prolonge, Gandhi décide d'avoir recours au jeûne. De tous les maux dont l'homme s'est lui-même rendu responsable, nul n'est plus dégradant, révoltant et brutal que l'exploitation éhontée de la meilleure moitié de l'humanité, qu'on appelle à tort le sexe faible. Des valeurs mises en péril, selon lui, par les nationalistes hindous au pouvoir en Inde et par une résurgence de la haine dans le monde En Afrique du Sud, par exemple, il existe alors un système d'Indiens sous contrats, qui n'est autre qu'une forme d'esclavage. L'Inde est un pays où le vMème BO s'exprime avec force et où le taux d'alphabétisation reste extrêmement bas. [1, p. 178], [1] Guy Deleury, Gandhi : chemins d'éternité, Pygmalion, 2007. Il raconte : « Depuis mon retour en Inde, je n'ai cessé d'expérimenter la présence en moi de passions prêtes à se réveiller et à sortir de leur repaire. » [6, p. 224], Il convient ici de replacer de replacer l'action de Gandhi dans le contexte indien qui ne pose pas les mêmes règles morales et qui donne parfois l'impression que les Indiens sont des menteurs chroniques. Enfant, sa mère lui inculque les valeurs hindouistes mais il apprend aussi à connaître les autres religions et la tolérance à leur égard. Erikson l'exprime, mieux que tout autre, dans une lettre ouverte au Mahatma : votre acte « fut en même temps une ritualisation monastique avortée, car vous, Mahatmaji, vous avez toujours essayé, et parfois désespérément, de nouer ensemble les extrémités libres de vos contraintes et restrictions dans un schème nouveau, qui fournirait une nouvelle espèce d'“ordre”. Ce passage occupe un chapitre important de son autobiographie dans lequel Gandhi raconte comment sa femme l'a supplié de conserver ces biens et notamment les bijoux. C'est sans doute pendant cette période que se forgent les convictions morales de Gandhi. Alors que son père est mourant, Gandhi s'absente, sous le coup d'une pulsion sexuelle, pour aller voir sa femme alors enceinte. Il aura 4 enfants. Gandhi réagit par de premières protestations et obtient que les Indiens correctement habillés aient droit de voyager en première classe. Fortement critiquées par les détracteurs de Gandhi, les lettres du Mahatma à un certain Herr Hitler sont, à mon avis, l'illustration de sa profonde croyance dans sa Vérité universelle : Gandhi tente d'éviter un conflit mondial à opposant sa Vérité non-violente à la Vérité hitlérienne (le nazisme). Gandhi a passé sa vie à contrôler ses impulsions par l'obéissance. 06 14 37 55 99 – +33 6 14 37 55 99 De la sorte, ils opposent le plus grand obstacle à ce que le véritable ahimsa se répande parmi nous. Mohandas Karamchand Gandhi. Si vous apparaissez à un observateur occidental comme ayant agi arbitrairement et d'une manière fragmentaire, celui-ci devrait se rappeler que votre tradition religieuse a toujours permis une multitude étonnante de règles mineures et de petits rites. Gandhi recommandait certes la tolérance (« Les différences d'opinion ne devraient jamais susciter d'hostilité. » [4, p. 146] Si vous connaissez vos droits, ils ne peuvent pas vous être retirés. Leurs manifestations ne détournèrent pas Gandhi de ses convictions, comme en témoigne sa dernière action publique : le 12 janvier 1948, il commença une grève de la faim destinée à faire pression d'une part sur les hindous et les musulmans de Delhi pour qu'ils mettent un terme aux troubles, d'autre part sur le gouvernement de l'Inde afin qu'il ménage le Pakistan. Gandhi. Fortement critiquées par les détracteurs de Gandhi, les lettres … Gandhi, dernier né de la quatrième épouse de son père, a sans doute eu une position de favori dans la famille, et donc la liberté d'exprimer ses impulsions davantage que les autres enfants de la fratrie. Sites IDEOdynamic : Ennéagramme | Spirale Dynamique | Sociocratie, « À chaque étape de l’existence humaine, Il apprend à connaître les autres religions. Voyons à présent les péchés sociaux sur lesquels Gandhi nous a mis en garde. » [6, p. 248] Il a ajouté qu'il avait rendu à l'Inde son « identité ». Gandhi. « Il y a beaucoup de vanité dans la pauvreté de Gandhi, beaucoup de suffisance dans son humilité, beaucoup d'acharnement entêté dans son impuissance, et cela jusqu'au jour où il trouva un levier capable de transformer — pour lui-même et pour les Indiens dans le dénuement — la pauvreté, l'humilité et l'impuissance en une force nouvelle et un instrument nouveau. Sous le Raj britannique, la langue officielle est l'anglais. Ils n’avaient sans doute guère le choix tant les discours de Gandhi à ce sujet étaient nombreux et radicaux, mais ils devaient également être sensibles au regain d’indianité que ce changement impliquait. La philosophie de Gandhi puise indéniablement ses sources profondes dans les valeurs DQ : il a « offert le modèle du Satyagraha pour certains domaines de la vie, comme Freud a offert la psychanalyse pour d'autres ». Il teste ensuite sa méthode en Inde en prenant position avec les ouvriers textiles d'Ahmedabad en 1918, pour ensuite la déployer au niveau national en 1928 à Bartoli où 87.000 paysans luttent contre une augmentation de taxe de 22 % par l'administration anglaise. 41, No. Cet article fait l'objet d'une discussion sur le blog « Et à l'aurore ».Les opinions émises dans cet article sont celles de l'auteur et n'engagent aucunement IDEOdynamic®. Gandhi vit « sa première rencontre bouleversante avec un homme physiquement maltraité. Il a ensuite œuvré à l'établissement d'un ordre nouveau qui s'apparente presque à un ordre religieux. Pourtant, rien dans l'attitude de Gandhi ne démontre l'expression du soi. » [6, p. 95], Gandhi et ses biographes rapportent de nombreuses anecdotes de son adolescence qui révèlent indéniablement un creux γ en CP vers l'âge de 12 ans : « Comment ce garçon à la conscience précoce a-t-il réussi à “expérimenter” aussi avec la délinquance ? Enfin, quel que soit son positionnement sur la spirale, Gandhi reste un maître lorsqu'il s'agit de donner une dimension sociétale à un combat, une action ou une idée. Il y a eu des tyrans et des meurtriers, et pendant un certain temps, ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin ils ont toujours échoué. Enfant, sa mère lui inculque les valeurs hindouistes mais il apprend aussi à connaître les autres religions et la tolérance à leur égard. Toute sa vie, Gandhi, pétri de culpabilité et de pulsions, a cherché une Vérité et son autobiographie s'intitule, logiquement, Mes Expériences de vérité : Les germes de DQ ont été plantés très tôt chez le jeune Mohandas notamment par la rigidité du système des castes indiennes et par la religiosité de sa mère. Ainsi, le Mahatma a conduit l'Inde sur le chemin de l'indépendance car sa philosophie a su, mieux que d'autres, rassembler, transcender et inclure les niveaux précédents de la Spirale Dynamique. Pour lui, la colonisation et, notamment, son projet éducatif constituaient la négation de la vérité et de la non-violence, les deux valeurs … Honoré en Inde en tant que Père de la nation, il a frayé un chemin et a mis en pratique le principe de Satyagraha, résistance à la tyrannie par la désobéissance civile non violente de masse. Tushar Gandhi s’est donné pour mission de défendre l’héritage de son illustre arrière-grand-père. Il est désarmé par Gandhi en personne. Pour […] Gandhi s’oppose de toutes ses forces à la partition du pays mais doit se résoudre à la création de deux Etats, l’Inde et le Pakistan, en 1947, pour garantir la paix intérieure. Parmi ses œuvres, on peut citer : 1. Rapidement, la culpabilité fait son apparition, et Gandhi a peur de « perdre son propre respect en se laissant piéger par le succès » [1, p. 60]. » [6, p. 95], « Cet absolutisme moral que vous avez trouvé être une arme nécessaire contre votre propre instinctualité vous faisait voir une malédiction irréversible dans la moindre indulgence envers les instincts. Enfant, sa mère lui inculque les valeurs. Effectivement, l'apparente simplicité de Gandhi, son respect de la nature, l'importance qu'il accorde à l'Homme (en opposition à la machine), son orientation vers la vie intérieure et spirituelle, sa dignité et son sens profond de la communauté peuvent séduire certains de nos contemporains positionnés en FS sur la Spirale Dynamique. Dans un pays où les vMèmes BO et CP sont omniprésents, le génie de Gandhi a consisté à offrir une Vérité acceptable par les niveaux d'existence précédents. Son sens de la communauté ne peut qu'inspirer ceux qui privilégient les niveaux d'existence du sacrifice de soi. Europa, songs, music, European Union, Europe, EU, Literature, European Commission, Solidarity » [1, p. 77], Cette Vérité, Gandhi l'a expérimentée en Afrique du Sud. Enfin, sa philosophie ne permet pas de machine arrière pour celui qui s'est engagé sur cette voie : « Ce serait corrompre le Satyagraha que de l'offrir à n'importe quelle occasion et n'importe comment… Et si quelqu'un a recours au Satyagraha sans avoir mesuré ses propres forces et subit ensuite une défaite, il ne se déshonore pas seulement lui-même ; il ternit aussi, par sa folie, la réputation du Satyagraha… Car, dans le Satyagraha, le minimum est aussi le maximum, et comme ce minimum est irréductible, il ne peut pas être question de retraite ; le seul mouvement possible est d'avancer… Quelle que soit notre force, la lutte actuelle devrait s'arrêter si les exigences pour lesquelles elle a été commencée étaient acceptées. Ne pas hésiter à se sacrifier pour la Vérité : La langue unique a été l'un des chevaux de bataille de Gandhi. Les valeurs de la cagnotte solidaire et du mécénat d'entreprise. » [4, p. 174] Citations de Gandhi. Gandhi présente des dysfonctionnements notoires sur de nombreux sujets relatifs à la conservation : la nourriture, une obsession maladive de l'hygiène, les souffrances imposées à son propre corps (grève de la faim et refus de se soigner avec la médecine traditionnelle lors de maladies), les expériences médicales, etc. Autant d’appels à mettre en oeuvre, dans cette phase de transition particulièrement chaotique, certaines valeurs universelles que véhicule également la philosophie rosicrucienne. Gandhi et ses partisans ne cachent pas leur déception lorsque les Britanniques, ne pouvant pas jeter tous les contrevenants en prison, décident que cette pratique est légale. Lorsqu'il séjournait dans la capitale indienne, le mahatma* s'installait d'habitude dans un quartier d'intouchables* bhangis (vidangeurs) ; mais, cette fois, il était descendu à Birla House, En Afrique du Sud, la transformation brutale d'un complexe minier en « camp de concentration » afin de s'opposer à l'esprit inventif des Satyagrahis a été suivi par des réactions policières brutales. En termes de communication, la Vérité de Gandhi propose des règles écrites et la répétition est omniprésente. Il fait preuve de beaucoup d'attachement et de respect pour ses parents. La première tentative a eu lieu en 1904 à Phoenix en Afrique du Sud (Tolstoï Farm), suivie de nombreuses autres : la fondation de l'ashram de Sabarmati en 1915 dans la banlieue d'Ahmedabad en Inde, puis en 1918 la fondation de l'ashram de Kheda à Gujarat, ou encore l'ashram de Sevagram en 1936. Gandhi a très bien su dramatiser la condition de certains opprimés, et les présenter comme une nouvelle espèce de martyrs ou de héros, jouant habilement sur les valeurs CP. Gandhi est issu de la caste* des Vayshia* dans une famille relativement aisée. Il a été souvent emprisonné pour ses actions, parfois pendant des années, mais il a atteint son but en 1947 lorsque l’Inde a obtenu son indépendance de la Grande-Bretagne. Henry Havelock Ellis. » [6, p. 193] Ainsi formulée, aucun retour au niveau de valeurs CP n'est possible pour le Satyagrahi engagé sur une voie DQ. Ils ont l’ambition de l’installer dans l’espace public citoyen pour une remise en question des méthodes antérieurement utilisées pour promouvoir les valeurs sociales par tous les membres de la communauté éducative. » [2, p. 602]. Pour Gandhi, devenir Satyagrahi signifie « étudier les faits équitablement et assidûment dans les moindres détails, les présenter d'un manière franche et généreuse dans les réunions publiques, et formuler des exigences minimales, soutenues par la menace de recourir au Satyâgraha ». Ce programme de développement plo ngeait ses racines dans la conception que Gandhi se faisait de l'industrialisation qui, à ses yeux, représentait une menace pour l'équilibre mental de l'homme. aux problèmes de l’existence. l’être humain adulte avance dans sa quête du Saint Graal, [2, p. 50-51], Pourtant, Gandhi ressent ses pulsions. Il inaugura en 1922 sa politique de non-coopération civile et son boycott des produits anglais qui prit complètement à contre-pied l'administration anglaise et la plongea dans une réaction policière qui causa sa perte. Il n’est pas inutile de rappeler que le mouvement des statues, décapitant Colomb à Boston ou jetant le négrier Colston à Bristol, a été précédé par un déboulonnage de la statue de Gandhi au Ghana en 2018 et de la destruction de celle de Schoelcher (il a fait voter l’abolition de l’esclavage) aux Antilles. La stabilisation de Gandhi dans l'état α du vMème DQ est identifiable et survient avec son installation en 1896 dans sa maison d'Afrique du Sud. [6] Devenir un Satyagrahi implique surtout de se conformer à un ensemble de règles rigoureuses : Étant donnée la précision des règles autorisant le recours à cette Vérité, une formation des futurs Satyagrahis est indispensable à l'amorce de toute action de masse. 39 A ce propos, les valeurs proposées par Gandhi ne correspondaient pas nécessairement à celles des leaders de la décolonisation, notamment en raison de cette insistance sur la non-violence et la religion que tous, tant s’en faut, ne partageaient pas. On l’appelle le Mahatma, ce qui veut dire « la grande âme ». Le fait d'en avoir conscience me remplit d'un sentiment d'humiliation, mais non de défaite ». C'est sans doute pendant cette période que se forgent les convictions morales de Gandhi. Rappelons qu'avant Gandhi, le combat pour l'indépendance de l'Inde s'est essentiellement porté sur le terrain CP avec une résistance violente et stérile, au Bengale et au Maharastra. Né le 2 octobre 1869 à Porbandar, au nord-est de l’Inde, Gandhi était issu d’une famille de riches commerçants de la caste des Vayshia. Enfant, sa mère lui inculque les valeurs hindouistes mais il apprend aussi à connaître les autres religions et la tolérance à leur égard. De cette époque, le jeune Gandhi a conservé un rituel très efficace contre ses peurs, la répétition du « Râm, Râm, Râm » que sa nourrice lui a appris et qu'il utilisera toute sa vie comme un « remède infaillible contre la peur ». Les exemples les plus extrêmes sont bien évidemment les dix-sept jeûnes à mort que Gandhi a entrepris dans sa longue vie, le premier ayant débuté le 15 mars 1918 à Ahmedabad — il avait alors 49 ans ; certains de ces jeûnes ont gravement mit sa vie en péril. Malgré le peu d'informations, on peut supposer que le passage en BO ne s'est pas déroulé idéalement, puisque le sous-type social est dominant chez Gandhi. 1. Il serait aisé de prendre ces faits pour une évolution vers le confort matériel ER. Il invente une Vérité (Satyagraha) qui va à l'encontre de la Vérité de l'autre : la loi anglaise. En 1916, il demande des modifications au projet de drapeau afin qu'il symbolise toutes les religions de l'Inde. //]]> […] D'autre part, il contestait aussi fortement toute nécessité d'être surveillé hors de la maison. À l’âge de 14 ans, Gandhi épouse Kasturbai, suivant les coutumes de sa caste (les Vayshia), avec qui il restera marié jusqu’à sa mort. V comme Valeurs, parce que si nous choisissons le terrain bien souvent miné de la politique, c’est pour y porter une éthique exigeante, faite d’exemplarité et de non-violence, reprenant le principe de Gandhi de la nécessité d’être d’abord « le changement que l’on veut voir dans le monde » Gandhi a incontestablement contribué à instaurer des valeurs morales en Inde et a aidé le pays à évoluer vers davantage de valeurs DQ. C'est aussi à cette époque qu'il est inséparable de son ami Sheik Mehtab qui a été qualifié de « mauvais ami » par la plupart des biographes et que le psychanalyste américain Erikson voit comme la « personnification de l'identité négative de Mohandas ». Il est toutefois intéressant de s'interroger sur les raisons des multiples références gandhiennes qu'a vu fleurir notre début de XXIe siècle : utilisation du nom de Gandhi, référence à sa pensée sur des weblogs traitant de l'écologie environnementale et prônant le retour à la simplicité volontaire. Il est élevé dans les valeurs hindouistes*. Il en est de même avec la relation épidermique au respect et à la dignité que Gandhi a très tôt mis en place. Il est issu de la caste des Vayshia et sa famille est relativement aisée. WOW ! [6, p. 94] Cette hypothèse est cohérente avec la construction de l'identité forte du Mahatma qui a su trouver, plus tard à l'âge adulte, les ressources pour exprimer et imposer ses opinions, malgré les doutes qui le pétrissaient. ... Parce que nous sommes persuadés que "donner l'exemple n'est pas la meilleure façon de faire: c'est la seule" (Gandhi), Gandee s'engage à reverser 0,5% de son chiffre d'affaires, réparti également au profit des … » [4, p. 243]), mais la tolérance est possible en DQ et n'a rien à voir avec le relativisme de FS : par exemple, Gandhi disait que tous les métiers se valent, mais estimait quand même que les métiers manuels sont plus valorisants. Plusieurs centaines de ses disciples ont entamé depuis New Delhi une marche pour la paix d’un an, qui les mènera jusqu’à Genève après un périple de 14 000 kilomètres. Gandhi fait ici allusion à la tragédie du Chauri Chaura : des violences ont éclaté en février 1922 en pleine campagne de non-coopération, faisant vingt-sept policiers tués. En effet, il est le premier à avoir porté le combat contre les Anglais sur leur propre terrain DQ, leur niveau d'existence dominant — même s'ils culminaient en ER. Les ashrams de Gandhi sont des communautés de type BO : ils sont autosuffisants, l'apprentissage s'y fait par imitation des aînés qui doivent servir d'exemples, les anciens doivent instruire les plus jeunes, chacun y a sa tâche et sa place définies. La mort l'eût trouvé dans mes bras. Non, ils y voient l'incarnation, sans doute incomplète mais d'autant plus remarquable étant données mes limites, de deux qualités inestimables : la vérité et la non-violence. Il y a des antennes des droits de l’Homme aux quatre coins du globe. Mohandas Karamchand Gandhi કરમચંદ ગાંધી (1869 - 1948) - La "Grande Âme" (Mahâtmâ), activiste indien - leader de l’indépendance indienne et du mouvement non violent contre l'occupation britannique. Parce que CP cherche par-dessus tout à éviter la honte, la « malédiction » explique en partie les manques de Gandhi par rapport à ses enfants : « Mohandas n'a pas la fibre paternelle et ne l'aura jamais : ses enfants sont d'une certaine façon pour lui le témoignage vivant de son manque de contrôle sexuel » [1, p. 45] La honte a été si forte que la loyauté à ses enfants est oubliée et ne fera jamais partie de ses priorités. Le passage en CP et la force du creux γ de l'adolescence ont marqué à tout jamais le jeune Mohandas qui a eu le temps d'exprimer largement son CP, lui permettant d'afficher, plus tard, une contre-phobie excessive, abordée dans l'étude de son ennéatype. … L'action de Gandhi est parfaitement adaptée aux milieux et aux circonstances, et à un sous-continent en transition CP/DQ. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés dans le monde entier. du site, Les opinions émises dans cet article sont celles de l'auteur et n'engagent aucunement IDEOdynamic, étude du positionnement de Mohandas sur l'Ennéagramme, http://www.youtube.com/user/gandhiserve#p/c/4A57D2453CE811DC/50/0-jqUJIKgWk, http://www.voxnr.com/cc/dh_autres/EEVpFZAyFkOeqoVceT.shtm.