Le Grin : Merci. Formes voisines : Peltre (55, 57, 60), Peltraud, Peltrault, Peltreau (Poitou-Charentes), Peltret (70, 21). Peltriaux : Deux possibilités pour ce nom. Blavier : Morlet en fait une contraction de *Requeton, dérivé de requet (= droit qui se payait en grain, surnom possible pour celui qui percevait ce droit). Voir aussi Vanel pour d'autres possibilités. C'est dans la Haute-Vienne que le nom est le plus répandu (également 16, 83). ", Granollers : À noter, toujours en vannetais, le nom "grainnenic" = petite goutte.". Enfin, l'occitan utilise le mot rostol pour désigner une radoire (sorte de règle pour aplanir le grain quand on le mesure). Très fréquent dans le département du Nord, rencontré aussi en Normandie (27), c'est un surnom donné à un personnage qui fait triste mine, ou encore à un homme coléreux (ce sont les deux sens principaux de l'adjectif graim, Le nom est surtout porté dans le Cher (Ménétou-Salon), on le trouve aussi dans la Nièvre. Origine du "Grain de Sénevé" Mais qu'est ce que le "sénevé" ? C'est en particulier le cas pour Gruau, dans la Sarthe. Il se transforme en arabe en kuskusi (كسكس) mais son appellation varie en fonction des pays: ou fruit, graine de certaines plantes : Grains de café. C'est un toponyme évoquant en principe un lieu où les grenouilles sont nombreuses (même si un lien avec le grain n'est pas forcément à exclure). Sens incertain : c'est un diminutif de "coupe", mais avec plusieurs possibilités, notamment celle de mesure de grain, de petit sommet ou de bois-taillis. Les mélanocytes sont des cellules de l'épiderme spécialisées dans la fabrication d'un pigment qui se nomme la mélanine. D'autres font le rapprochement avec une antique cité romaine nommée Granularia et y voient un grenier, ou en tout cas un dérivé de "granum" (= grain).". Le nom est surtout porté dans la Mayenne. Mais il y a aussi des Toureille en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais, avec un sens qui devrait être différent : on pensera en effet à une variante de Touraille (ancien français "toraille", étuve dans laquelle le brasseur fait sécher le grain). Il correspond au mot catalan rostoll (tiges de céréales qui restent dans le champ après la moisson, ou encore champ qui vient d'être moissonné). L'histoire du jeu d'échecs est longue de plus de quinze siècles. Nom de métier, désignant celui qui fabriquait des paniers pour vanner le grain, ou bien un vanneur. Plusieurs possibilités : celui qui cultive le blé, le fonctionnaire chargé de surveiller les récoltes du seigneur, ou encore un marchand de, Nom très rare porté à Rouen. Le nom est surtout porté dans le département du Nord. Il faudrait alors penser à un diminutif de Gruss (terme équivalent à l'actuel mot "Grutze", qui avait le sens de grain de blé, blé, gruau).". Origine du nom GRAIN Retour. Variantes : Lacomblé, Lacomblez. La définition donnée par, Nom porté en Poitou-Charentes. En occitan, le nom "batarel" désigne le claquet d'un moulin, pièce de bois qui fait tomber le grain de la trémie vers la meule avec un bruit caractéristique et continu. Essentiellement porté en Charente, le nom se rencontre aussi dans la Haute-Vienne et en Savoie. Le nom Algrain (62, 58) pourrait avoir le même sens, plutôt que celui de marchand de grain, généralement retenu. Granouillac : 1.1. Le mot français « café » est donc apparu après 1600 par emprunt à la langue italienne du grand commerce maritime. Nom porté en Picardie et en Normandie (80, 02, 76). Difficile de choisir la bonne solution parmi les divers sens possibles : surnom d'un menuisier (celui qui fait des copeaux), surnom d'un mesureur (ancien français cope, coupe = mesure de, En France, le nom est le plus souvent porté par des gens qui étaient en Afrique du Nord au XIXe siècle, mais c'est en Catalogne qu'il est le plus fréquent. Le patronyme est fréquent en Languedoc. Variantes : Legrin, Le Grain, Le Grin. graine figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : graine, pénis. Sens incertain : c'est un, Surnom métonymique donné à un marchand de poivre, le nom est porté en Alsace et dans la Moselle, et bien entendu aussi en Allemagne. Son sens est incertain : en Savoie et dans l'Est, c'est un toponyme associé à un bois, une forêt, sans doute dérivé du verbe rassier (= scier). du Métier. Difficile de comprendre le sens exact du surnom. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. Le nom est porté dans les Hautes-Alpes. Lacombled : Recton : Plusieurs possibilités : celui qui cultive le blé, le fonctionnaire chargé de surveiller les récoltes du seigneur, ou encore un marchand de grain. Si le premier élément (manda) semble avoir le sens de 'mulet' (mando, qui devient manda en composition), le second (garan) signifie 'grain', à moins d'y voir le mot 'garano' (= poulain, cheval, étalon), ce qui ne m'avance guère. Pour le Tarn, on notera les hameaux de Pugnère à Montels (09) et de Pugnères à Teulat (81). Variante ancienne : Tate, Nom surtout porté dans l'Ain, dans l'Indre et en Champagne. Merci de prendre connaissance de cette note de blog qui explique les fondements du modèle de Geneanet. Difficile de choisir la bonne solution parmi les divers sens possibles : surnom d'un menuisier (celui qui fait des copeaux), surnom d'un mesureur (ancien français cope, coupe = mesure de grain), ou encore toponyme avec le sens de colline, monticule (ancien français copel). Il pourrait s'agir d'une variante de Griselin (nom porté notamment dans l'Aisne), surnom dérivé de l'adjectif "gris". Granet : En ancien français, le mot gruel signifie gruau (au départ grain grossièrement moulu). Pugnère : Expression récente du XXe siècle, elle viendrait d'une traduction du latin 'cum grano salis' qui signifiait "avec un grain de sel". C'est en effet le terme sanskrit "SARKARA" (grain) qui a donné naissance à toutes les versions du mot sucre dans le monde : Sukkar en arabe, Saccharum en latin, Zucchero en italien, Seker en turc, Zucker en allemand, Sugar en anglais, Acùcar en portugais, Sucre en français etc. Nom porté dans l'Yonne et la Seine-et-Marne. Graindor : Mandagaran : Sens incertain. Post by Doux Géant ellipse de blé sarrasin. Autres formes voisines : Gru (56, 80), Gruau (72, 49), Gruaud (85), Gruault (78), Gruaux (51), Grueau (35), Gruelle (59). Il s'agit en général du surnom donné à un meunier ou à un boulanger. Difficile d'y voir une petite vallée, dans la mesure où les mots "combe" et "combele" ne semblent pas avoir été employés dans cette région, où le, Surtout porté en Seine-Maritime, le nom peut aussi s'écrire, Le nom est surtout porté dans les Vosges. Il n'est cependant pas impossible qu'on ait affaire à un toponyme : le mot "van" désigne un marais dans les Ardennes et une pointe, une paroi rocheuse en Savoie et en Franche-Comté. Le nom est surtout porté dans la Somme. Permalink. Dans ce cas au moins, il est clair que le toponyme est antérieur au nom de famille. A partir de ce dernier sens, on a formé le verbe peltrer, peautrer, qui signifiait battre le blé, fouler aux pieds, mais aussi avoir des rapports indignes (je ne sais lesquels !). Farniente est un mot d’origine italienne. L'histoire de la moutarde de Dijon remonte au XVIe siècle, quand les vinaigriers-sauciers-moutardiers s'organisent en corps de métiers. Thorailler : L'auteur, s'appuyant sur une mention de 1097 (Johannes Miterannus), estime que Miterannus devrait être au départ un nom de personne germanique. La plante peut atteindre jusqu’à trois mètres de hauteur. Graine de quelques légumineuses (pois, lentilles, féverole, vesce, etc.) Geneanet utilise des cookies à des fins de personnalisation de contenu dans ses différents services. Surtout porté dans le Morbihan, le nom désigne celui qui est originaire du Vau Grenard (ou Vaugrenard), hameau à Saint-Gravé, dans le même département. Il désigne sans doute celui qui est originaire de Pugnère, hameau à Joannas (07) ou d'un autre lieu-dit ainsi appelé. Nom de famille surtout porté dans les Ardennes. Si le premier élément (manda) semble avoir le sens de 'mulet' (mando, qui devient manda en composition), le second (garan) signifie ', Porté dans le nord de l'Italie, le nom peut éventuellement être rapproché de l'italien "granello" (= semence de blé, ou encore petit, Porté en Alsace, plus rarement écrit Korman, c'est le plus souvent une variante de Kornmann, surnom probable d'un marchand de, Le nom est porté dans le Pas-de-Calais, mais aussi dans le Limousin, en Bourgogne et en Béarn. C'est apparemment un diminutif de Thoral, nom porté dans la Loire, la Saône-et-Loire et la Seine-et-Marne, qui doit correspondre à l'ancien français toral (= séchoir pour le grain). Communes les plus présentes pour le patronyme "GRAIN" sur cette période : Découvrez ci-dessous les arbres généalogiques des utilisateurs de Geneanet qui contiennent le nom de famille "GRAIN". Recherchez les patronymes de vos ancêtres et de toute votre famille parmi les sept milliards d'individus référencés sur Geneanet. Porté dans le Morbihan, devrait être un diminutif du vannetais "gran" = grain (de raisin ou de chapelet notamment), avec un sens qui reste à définir (Deshayes pense à un surnom pour une personne toute petite). M.T. En ancien français, le mot gruel signifie gruau (au départ. Le terme recouvre donc effectivement la plus haute antiquité. Il faut sans doute rapprocher Batarel des nombreux lieux appelés Batreau, Battreau, Battereau dans l'Indre-et-Loire, la Vienne et les Deux-Sèvres, qui renvoient pratiquement tous à des moulins. Greneu : Ce mot fut même adopté par le Roi Salomon comme mot de passage pour accéder à la Chambre du Milieu du Temple réservée aux CC. Sans doute par métonymie le surnom d'un marchand de grain (allemand Korn = grain, blé, céréales). Le nom peut désigner celui qui est originaire de Koren, nom de plusieurs localités d'Europe Centrale (Bulgarie, République Tchèque, Russie). Le farniente (que l’on prononce généralement « farnienté »), c’est donc littéralement ne rien faire.On peut rapprocher la composition de « farniente » de … Élément minuscule de matière : Un grain de sel. Nom catalan désignant celui qui est originaire de Granollers, commune de la province de Barcelone. Le mot copieu désigne en picard un copeau, ce devrait être le surnom d'un menuisier. Vous avez désactivé Javascript : son utilisation est indispensable au fonctionnement de nombreux sites, dont Geneanet. Le nom est porté dans l'Ardèche et la Haute-Loire. Très fréquent dans le département du Nord, rencontré aussi en Normandie (27), c'est un surnom donné à un personnage qui fait triste mine, ou encore à un homme coléreux (ce sont les deux sens principaux de l'adjectif graim, grain en ancien français). On pensera aussi au diminutif d'un ancien nom de personne, à rapprocher du latin Granius. Il est composé de fare, « faire », et niente, « rien » (far niente). Variantes : Rostolan, Rostolland. A noter cependant que Dauzat et M.T. Il semble désigner celui qui a des, Nom assez rare porté surtout dans le Jura. Le nom est surtout porté dans les Vosges. (Botanique) Ovule fécondé qui donne de nouvelles plantes après dispersion et germination. Il semble désigner celui qui a des grains de beauté, des boutons (dérivé de grain). Le nom Al, Le nom est surtout porté dans le département du Nord. Expressio On dit aussi ajouter/rajouter/apporter son grain de sel . Origine : le mot végétarisme apparaît au XIXe siècle. L’origine du mot « muffin » Au sujet de l’origine du mot muffin, deux versions s’opposent. Faire une razzia sur un marché. Le mot "vau" a le sens de "vallée, vallon". Donner du grain aux poules. Comme sa variante ancienne Batarel, c'est en Provence que le nom a toujours été le plus répandu (04, 83, 84). On notera cependant que dans certaines régions (Baléares notamment) le terme a été utilisé pour désigner une personne misérable, de basse condition. Il semble correspondre à l'italien molenda, redevance en argent ou en nature payée pour faire moudre le grain ou presser les olives. Il pourrait s'agir d'une variante de Griselin (nom porté notamment dans l'Aisne), surnom dérivé de l'adjectif "gris". Son sens n'est pas facile à définir avec précision. Mahis, mot haïtien, d'après Hernandez, Hist. Nom porté dans la Haute-Marne au début du XXe siècle, rencontré autrefois en Bourgogne (21). Peut-être un surnom donné à celui qui est triste ou coléreux (sens de l'ancien français graim, grain). Rassat : Fruit (caryopse) des céréales. Vaugrenard : Le nom est porté dans le Pas-de-Calais, mais aussi dans le Limousin, en Bourgogne et en Béarn. Tout ou partie de cet article a été extrait du, Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, https://fr.wiktionary.org/w/index.php?title=graine&oldid=29055113, Mots féminins en français pouvant désigner des hommes, Mots en ancien français issus d’un mot en latin, Wiktionnaire:Prononciations phonétiques manquantes en français, Wiktionnaire:Prononciations manquantes en ancien français, licence Creative Commons attribution partage à l’identique, Suisse (canton du Valais) : écouter « graine. Tattegrain : Coupeau : Nom porté en Poitou-Charentes. Difficile de comprendre le sens exact du surnom. À envisager aussi un nom de personne germanique (Teutgrimus dans le polyptyque d'Irminon). Enfin, l'occitan utilise le mot rostol pour désigner une radoire (sorte de règle pour aplanir le, Le nom est porté dans les Hautes-Alpes. Grenard : Porté dans le nord de l'Italie, le nom peut éventuellement être rapproché de l'italien "granello" (= semence de blé, ou encore petit grain). La première, la plus évidente, c'est d'y voir un surnom désignant celui qui possède un grenier ou habite un lieu-dit "le Granier" (occitan "granier" = grenier), ou encore qui vend du, Nom très présent en Seine-Maritime. Kormann : Difficile de faire un choix, même si pour ma part je préfère la barque. On trouve également les formes Granello, Granella (cette dernière présente aussi en Corse), ainsi qu'une graphie erronée Graneli dans le Sud-Est de la France.". Ici, le 'grain de sel' doit être compris comme une 'contribuction active' mais peu souhaitée, sans que l'origine du sens négatif ou péjoratif ne soit connu. Diminutifs : Grussi, Grussy (67, 57). Cependant il est souvent porté par des juifs askhénazes, et peut, tout comme Korn (en allemand grain, blé), être considéré comme une modification de Cohen. Le grain de beauté est composé à partir des cellules produisant le pigment responsable de la couleur de la peau et du bronzage de la peau : les mélanocytes, qui se mettent à se développer de manière anarchique. Mais il faut plutôt penser à un diminutif de peautre, qui avait hélas de nombreux sens : gouvernail, barque, chaloupe d'une part, mais aussi balle de grain et espèce de métal (sans doute de l'étain).