Méthaternois
site pilote de la méthanisation agricole avec valorisation de la chaleur afin de produire des micro-algues

Méthaternois est un projet de méthanisation agricole de 250 Kwe. La société a été créée en août 2013 à l'initiative d'un groupe d'agriculteurs du Pas-de-Calais, soucieux du recyclage des déchets pour produire de l'énergie et fabriquer des micro-algues. Outre son caractère innovant, l'entreprise est également remarquable par ses dimensions environnementale et locale.

Jean-Sébastien Chamillard porte un projet particulièrement innovant en agro-écologie : la valorisation de sous-produits d'entreprises agro-alimentaires locales, déchets des collectivités et affluents d'élevage (fumier, lisier de bovins et de porcs...) de six exploitations agricoles qui se sont associées pour créer l'entreprise Méthaternois. La valorisation de la culture intermédiaire à vocation énergétique (CIVE) se fait par mélange de ces sous-produits : la méthanisation par voie liquide, chauffée à 38°C, permet de faire tourner une génératrice qui produira de l'électricité (énergie renouvelable via le bio-gaz) revendue à EDF. Dans le bassin d'eau sera produite la spiruline (micro-algues) – protéines – destinée à la commercialisation.

Un collectif d'agriculteurs concernés sur un territoire

Après une phase de réflexion, le regroupement d'agriculteurs du secteur du Ternois se concrétise par la création de la SAS Méthaternois en août 2013. Le 1er mai 2014, la construction de l'unité de méthanisation sur deux hectares commence. La mise en fonctionnement est prévue le 1er juin prochain. A l'invitation de Jean-Sébastien Chamillard et des agriculteurs associés, Louis Schweitzer, président d'Initiative France, est venu dans le Ternois et a été convaincu du projet. Le prêt d'honneur Initiative remarquable, accordé à Jean-Sébastien Chamillard, permet à l'entreprise de bénéficier d'un partenaire financier sans caution qui le soutient et lui ouvre son réseau sur le territoire .

Le recyclage des déchets : une démarche écologique

Le recyclage, symbole de la troisième révolution industrielle, s'inscrit dans une démarche de développement durable, mais en l'espèce, les innovations sont encore rares en France. Or, le bilan carbone des entreprises est une réalité qui sera au cœur des débats de la Conférence climat de Paris 2015 (COP21).  La solution locale d'agro-écologie pour diminuer les effets de serre et maîtriser l'énergie, proposée par Méthaternois, pourrait être dupliquée dans toutes les régions françaises et promouvoir des territoires comme le pays du Ternois.