Marie-Noëlle
Des produits d'hygiène intime chics et sains !

En lançant leur entreprise, Marie-Noëlle, Noëlle Papay et Marie Reveilhac relèvent un défi : permettre aux femmes de parler librement de leurs règles ou de leur problème d’incontinence sans honte ni gène tout en leur proposant des protections saines et écologiques qui révolutionnent leur hygiène intime.

Elles développent, dans un premier temps, la marque « Dans Ma Culotte » qui propose des protections hygiéniques lavables sans produits toxiques, biodégradables et lavable à la machine, fabriquées à partir de matières textiles absorbantes et extrêmement fines. Puis elles se lancent dans la commercialisation d’une coupe menstruelle innovante qu’elles élaborent en partenariat avec l’Institut Supérieur de Plasturgie d’Alençon et dont la particularité est d’être fabriquée en France, dans un matériau recyclable, hypoallergénique et sans perturbateur endocrinien.

En développant des alternatives durables aux protections menstruelles jetables, les deux associées proposent aux consommatrices qui le souhaitent d’adopter un mode de consommation durable et bon pour elles. Marie et Noëlle s’inscrivent dans une démarche responsable et progressiste.

100% made in Normandie

Implantées au sein de la pépinière Normandie Incubation à Caen, elles optent pour une production en circuit court en s’appuyant  sur les compétences et savoir-faire de partenaires locaux, contribuant ainsi au maintien d’emplois indirects. Leur entreprise permettra la création de 12 emplois sur le territoire d’ici 2017.Quant à l’assemblage de leurs produits, il est réalisé en partenariat avec un établissement et service d'aide par le travail (ESAT) du Calvados.

Des entrepreneures engagées

Pour aller à l’encontre des tabous relatifs aux règles, Noëlle et Marie ont créé le Collectif Hygie dont l’objectif est d’aider les jeunes filles françaises mais également francophones à comprendre leur cycle menstruel et à mieux le vivre, en toute sécurité et sans tabou. Dans ce cadre, elles organisent des sessions de discussions autour des règles, des tables-rondes auxquelles participent des professionnels de la santé. Elles aimeraient à terme proposer des sessions de sensibilisation à destination des collégiennes et continuer à envoyer des protections hygiéniques dans les pays francophones qui n’y ont pas accès.