Étudier la nature de la guerre à laune de Hobbes et de Clausewitz, cest sonder les tréfonds de la nature humaine. Mais jusu’à uel point les ations elliueuses d’Al-Qaïda et Daeh s’insivent-elles dans les écrits du théoricien de la guerre ? De la Guerre de Mouvement à la Guerre de Position. Avant Carl von Clausewitz, la littérature militaire était essentiellement descriptive et utilitaire. La guerre réelle n’est pas une réalité autonome, mais un fragment de la politique. En Inde et en Amérique du Nord, l’Angleterre affronte la France. second empire   Les combats se déroulent en Europe, en Inde et en Amérique du Nord. DE LA GUERRE (VOM KRIEG) de Carl von CLAUSEWITZ (programme CPGE scientifiques 2014-2016): résumé et citations, 2e partie. Pour Carl von Clausewitz et, après lui, pour toute la doctrine militaire occidentale, la stratégie et la tactique constituent un art fondé sur des principes rationnels au service d'une volonté. La guerre est le domaine de l’incertitude ; les trois quarts des éléments sur lesquels se fonde l’action restent dans les brumes d’une incertitude plus ou moins grande. (résumé) Karl von Clausewitz De la guerre (en allemand : Vom Kriege) est un traité de stratégie militaire écrit par le général prussien Carl von Clausewitz. La force de caractère nous amène à parler d’une variété de celle-ci, l’obstination. Oeuvre majeure, De la guerre marque une rupture radicale dans la façon de concevoir le phénomène guerrier. Au cours de la première moitié du XVIIIe siècle, de nouveaux États émergent et contestent l’ordre établi. Des exemplaires annotés du livre de Clausewitz De la guerre ont été etouvés dans une ahe d’Al-Qaïda à Tora Bora (Afghanistan). Finalement, chaque guerre est absolument singulière et fait apparaître le jeu variable de trois principes : un principe politique, un principe militaire, un principe populaire. Penser la guerre, Clausewitz Encore une fois, la conciliation ne présente pas intellec-tuellement de difficulté dès que l'on se soumet à la logique de la synthèse finale. La guerre est violence, mais ce n'est qu'un moyen de s'imposer à l'autre pour affirmer la paix, telle est la leçon de Clausewitz. stratégie   Carl Von Clausewitz est un officier prussien qui a opéré contre Napoléon au début du XIXème siècle. Dans le livre II, l’auteur récuse toute prétention à construire une doctrine positive de la guerre. Clausewitz a démontré avec force la compénétration du politique et du militaire dans l’acte de guerre. La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens.Telle est la proposition la plus connue de Carl von Clausewitz, militaire et théoricien prussien du début du XIX e siècle. « Loin de prôner la terreur comme une fin en soi, les membres d'Al-Qaïda ont ISBN 2856082017 ISBN-13: 978-2856082010. Le livre II expose la portée et les limites d’une théorie de la guerre. Sa seconde idée maîtresse est celle de la « guerre absolue » : la dialectique propre à la lutte militaire implique l’« ascension aux extrêmes » et la recherche de l’anéantissement de l’adversaire. References to this book. Rereading On War by Clausewitz, the aim of this book is to promote a better knowledge of Clausewitz in this beginning of the 21st century. La guerre : Carl von Clausewitz, De la guerre ; Eschyle, Les Perses ; Henri Barb est un livre de 253 pages paru en 2014 . Rereading On War by Clausewitz. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction . Jalon 1 - La guerre, « continuation de la politique par d’autres moyens » (Clausewitz) : de la guerre de 7 ans aux guerres napoléoniennes. À l’époque de De la guerre, le mouvement politique et social de la Révolution française a prodigieusement amplifié l’élément populaire et passionnel de la guerre, la rapprochant de sa forme absolue. Dès lors, l’objectif de chacun des belligérants est de … Mais l’insurrection, en revanche, est l’apanage de combattants improvisés, de civils en armes. général et son armée. En aucun cas, la guerre n'est un but par elle-même. Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Carl von Clausewitz. What people are saying - Write a review. un instinct naturel aveugle. En 1832, paraissait en Prusse Vom Kriege « De la guerre » de Clausewitz. La friction chez Clausewitz. Lobjectif de ce mémoire est double : il sagit de faire ressortir, par le biais dune En dehors de l’effort nécessaire à la création des armées, qui ne dépend pas toujours du général, la loi suprême et la plus simple consiste à concentrer ses forces. vie après la mort   Comme matériau élémentaire de l’acte de guerre, le combat, même s’il n’est pas livré et qu’on se contente de supputer son résultat probable, est la référence ultime, et la destruction des forces ennemies la pierre de touche de toute action de guerre. language. Auteur de la célèbre phrase "La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens", le général Carl Von Clausewitz (1780-1831) est une référence incontournable sur la question des guerres populaires. En 1971-1972, j’étudiais l’ensemble des écrits militaires, politiques, personnels de Clausewitz et crus constater que la pensée du plus célèbre des stratèges restait à découvrir et à comprendre», écrit Raymond Aron en 1976. essai   La guerre comme instrument politique Selon Clausewitz, “la guerre est la poursuite de la politique par d’autres moyens” (que ceux de la diplomatie internationale ou des rapports économiques). L’étonnante trinité chez Clausewitz, et pourquoi le maître décrit la guerre comme un caméléon. De la guerre (Livre 1) - Carl Clausewitz (von) - En 1806, à vingt-six ans, Clausewitz, officier prussien, assista à la défaite d’Iéna. ... Carl von Clausewitz, penseur de la guerre; Cette vidéo est un résumé des grandes étapes de la Seconde Guerre mondiale. L’auteur ne s’est jamais dérobé aux conclusions philosophiques ; mais lorsqu’il a vu le fil s’amincir exagérément, il a préféré le rompre et le rattacher aux phénomènes qui correspondent à l’expérience. ISBN 2717849874. Ce traité entendait apprendre à penser la stratégie*. Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur le livre La guerre : Carl von Clausewitz, De la guerre ; Eschyle, Les Perses ; Henri Barb (253 pages) : résumé, couverture, notes et critiques des membres Kifim. This appears to be a French translation of several of Clausewitz's campaign studies. Cependant la fin politique n'est pas une telle mesure de façon absolue, mais, parce qu'elle se rapporte aux choses réelles et non en de purs concepts, elle est une mesure relative aux deux États antagonistes. Toutes choses égales par ailleurs, la défense est une forme intrinsèquement supérieure, comme le prouve le fait qu’elle est toujours utilisée par le plus faible. Par ailleurs, le face-à-face avec un adversaire intelligent qui réagit, l’incertitude de l’ensemble des données, le « brouillard de la guerre », rendent très difficile la constitution d’une théorie qui voudrait enseigner une méthode d’action. Cette citation, souvent présentée comme un condensé de la réflexion de l’auteur, ne résume … Les livres III à VII proposent un examen rationnel des problèmes stratégiques. La guerre, « continuation de la politique par d’autres moyens » (Clausewitz) : de la guerre de 7 ans aux guerres napoléoniennes. Instructeur militaire du prince prussien, attaché au ministère de la Guerre, il fait preuve de grands talents de stratège lors de la bataille de Waterloo où il combat dans les rangs russes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour Carl von Clausewitz et, après lui, pour toute la doctrine militaire occidentale, la stratégie et la tactique constituent un art fondé sur des principes rationnels au service d'une volonté. Cela vient de ce que toutes ces expériences ne s’acquièrent pas d’un coup, mais graduellement, car nos décisions se trouvent sans cesse aux prises avec elles et notre esprit doit toujours rester sous les armes, si l’on ose ainsi s’exprimer. Le premier, Même quand on s'y connaît un peu, cela reste obscure. C’est d’abord le cas de la Russie qui, grâce à sa guerre contre la Suède, de 1700 à 1721, remplace cette dernière comme principale puissance de la mer Baltique. Créez un compte ou connectez-vous pour noter et commenter Partager Copier le lien Sur Facebook Sur Twitter. Comment ajouter mes sources ? Réduite à son essence abstraite, la guerre est comparable au duel, acte de violence destiné à contraindre l’adversaire à exécuter sa volonté. En raison de cette incertitude de toutes les informations, de toute base solide, et de ces interventions constantes du hasard, la personne agissante se trouve sans cesse placée devant des réalités différentes de celles auxquelles elle s’attendait. Accès institution. Ainsi, la fin politique, motif primitif de la guerre, sera la mesure, tant du résultat que doit produire l’acte de la guerre que des efforts que ce résultat exige. militaire   Clausewitz rompt avec les traités de son temps, souvent limités au champ de bataille, aux questions d’angle d’attaque et de formation, pour étudier la guerre comme un fait total, ce que résume sa célèbre maxime « la guerre n’est que la simple continuation de la politique par d’autres moyens. La guerre est un instrument politique. Si sauvage qu’elle soit par nature, la guerre n’en porte pas moins la marque des faiblesses humaines, et la contradiction que nous constatons ici, c’est à dire le fait que l’homme cherche et crée le danger tout en le redoutant, ne surprendra personne. politique   Publication date 1846 Topics Military art and science, Tactics Publisher Paris, J. Dumaine Collection duke_libraries; americana Digitizing sponsor Duke University Libraries Rédigée en majeure partie après les guerres napoléoniennes, entre 1816 et 1830, et laissée inachevée à sa mort en 1831, l’œuvre fut compilée et publiée à titre posthume entre 1832 et 1835 grâce aux soins de sa femme, Marie von Brühl. Cette édition abrégée propose une traduction claire et rigoureuse de ce classique de la guerre moderne. Il tira de cette expérience l’idée maîtresse de son traité De la guerre (1832), dont il n’acheva que le livre I : « La guerre est un acte de violence à l’emploi de laquelle il n’existe pas de … L’acte de guerre, enfin, prend deux formes fondamentales qui, en dépit de ce que peut suggérer l’intuition, ne sont pas le symétrique l’une de l’autre. La guerre de Sept Ans (1756-1763) est la première guerre mondiale. Economica, Paris, 2005. pp171. Cette supériorité tient à ce qu’elle bénéficie de l’avantage du terrain, et que le temps travaille à son avantage : l’offensive, quand elle n’a pas réussi à abattre immédiatement l’adversaire, finit toujours par atteindre un point culminant au-delà duquel la vulnérabilité de l’attaquant croît et permet à la défense de se muer en contre-attaque. You are currently viewing the French edition of our site. « Il faut reconnaître qu’à la guerre, en raison précisément de leur équilibre constant, ces hommes sont d’une certaine efficacité ». OEuvre majeure, De la guerre marque une rupture radicale dans la façon de concevoir le phénomène guerrier. Son côté scientifique réside dans la volonté de scruter l’essence des phénomènes de guerre, de montrer leur lien avec la nature de la chose. Avant Carl von Clausewitz, la littérature militaire était essentiellement descriptive et utilitaire. Librodot De la guerra Karl von Clausewitz concepto mismo de la guerra, considerado desde el punto de vista externo, de tal modo que no se ven privadas de base.1 Quizá no resulte imposible establecer una teoría sistemática de la guerra, pródiga en ideas y de gran altura, pero el hecho cierto es que hasta el presente todas cuantas Un exemplaire annoté de De la guerre a été retrouvé dans une cache d’Al-Qaïda à Tora Bora[2]. philosophie   Profondément meurtri dans son patriotisme, il conçoit et organise avec Gerhard von Scharnhorst et August von Gneisenau la réforme de l’armée prussienne. Traduction du Gérard Reber. violence originelle de son élément, haine et hostilité. une libre activité de l’âme . ». ... « Dans celui de la guerre, à chaque échelon du commandement correspond donc un niveau particulier d’intelligence nécessaire, de gloire et d’honneur. Sorti en 2014 253 pages. De la guerre. 19ème siècle, Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell, Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures. Du livre III au livre VII, Von Clausewitz aborde successivement la stratégie en général, l’engagement, les forces militaires, la défense, l’attaque. Carl Philipp Gottlieb von Clausewitz (Burg, ducado de Magdeburgo, 1 de junio de 1780 [1] - Breslavia, Silesia, 16 de noviembre de 1831) fue un militar prusiano, uno de los más influyentes historiadores y teóricos de la ciencia militar moderna. Livre II, au sujet du « brouillard de la guerre » : « La grande incertitude des données de la guerre est une difficulté particulière, car toute action doit, dans une certaine mesure, être planifiée dans une semi–obscurité qui, le plus souvent, à la manière d’un brouillard ou d’un clair de lune, donne aux choses des dimensions exagérées ou anormales. Certes, l’Église avait retenu ce concept de «guerre juste» avec la plus grande circonspection, sous le seul aspect de la légitime défense, en l’encadrant dans une série de «conditions rigoureuses de légitimité morale», qui sont détaillées dans le Catéchisme de l’Église catholique 16 auquel je renvoie (avec les références qui y figurent) et que je résume : Paris: La Maison du Dictionnaire, 2008. Il fut rédigé entre 1818 et 1830, après les profondes mutations générées par les guerres napoléoniennes. Oups. Livre I, au sujet de la « trinité » politique–militaire–populaire : « La guerre n’est donc pas seulement un véritable caméléon qui modifie quelque peu sa nature dans chaque cas concret, mais elle est aussi, comme phénomène d’ensemble et par rapport aux tendances qui y prédominent, une étonnante trinité où l’on retrouve d’abord la violence originelle de son élément, la haine et l’animosité, qu’il faut considérer comme une impulsion naturelle et aveugle, puis le jeu des probabilités et du hasard qui font d’elle une libre activité de l’âme, et sa nature subordonnée d’instrument de la politique, par laquelle elle appartient à l’entendement pur. À la fin de l’époque napoléonienne, les forces armées étant approximativement de même niveau pour l’organisation et les moyens de combat, c’est à la supériorité numérique que revient le rôle décisif sur le plan stratégique. De la guerre, Carl Von Clausewitz, Astree Editions. Plus souvent, cependant, la guerre consistait en de longs et coûteux sièges menés contre d’importantes villes fortifiées. Penseur souvent nébuleux et philosophe beaucoup plus qu'homme d'action, bien qu'il ait intensément vécu la réalité de la guerre, Clausewitz a si profondément marqué la pensée militaire moderne que son enseignement demeure encore une référence pour quiconque approche de nos jours le domaine de la stratégie. Payot & Rivages, 2006 - Military art and science - 364 pages. Patrick Porter, « Surprenante souplesse tactique des talibans en Afghanistan », https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=De_la_guerre&oldid=172522150, Article manquant de références depuis juillet 2019, Article manquant de références/Liste complète, Article contenant un appel à traduction en anglais, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. Livre I, au sujet de la nature de la guerre : « La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens. Formation programme de Spécialité HGGSP – Terminale – Thomas Deguffroy (académie de Lille) 1 Point spécifique sur le modèle de Clausewitz et la dimension politique de la guerre L’axe 1 est construit autour de la pensée de Clausewitz érigée en maxime : la guerre comme « simple classique   hommes à la vivacité faible. Historique. De la guerre (Vom Kriege), est l'ouvrage majeur du général prussien Carl von Clausewitz (1780-1831). Je ne sais si c'est la traduction ou pas, mais l'ouvrage reste indigeste. La guerre de Sept Ans (1756-1763), à laquelle le père de lausewitz a parti ipé dans l’armée de la Prusse, est souvent citée dans son ouvrage pour illustrer sa théorie. », « Toute défense, dans la limite de ses forces, a pour but de passer à l’offensive dès qu’elle a porté ses fruits. En Europe, la Grande-Bretagne, la Prusse et le Hanovre combattent la France, l’Autriche, la Suède, la Saxe, la Russie et l’Espagne. Dans la réalité, le duel est le fait d’États, qui proportionnent les objectifs militaires aux buts politiques ; pour instruments ils utilisent des armées, machineries complexes dont Von Clausewitz désigne les contraintes d’emploi par la notion de « friction ». ». Voici un petit résume de la guerre de septs ans que j'ai fais Contemporain et observateur des campagnes napoléoniennes et des réactions qu’elles ont provoquées, il propose une lecture aux antipodes de celle… Penser la guerre, Clausewitz La leçon de Bonaparte fut perdue parce que Napoléon lui-même,à Sainte-Hélène,forgea sa légende et parce que deux hommes en méconnurent l'esprit,l'unpar une scolastique et l'autrepar une philosophie, Jomini et Clausewitz 1. En 1832, paraissait en Prusse Vom Kriege « De la guerre » de Clausewitz. De la guerre fait encore l’objet de redécouvertes périodiques : les stratèges français et allemands avant la Première Guerre mondiale ; Lénine et Mao Zedong méditant sur la guerre révolutionnaire ; Raymond Aron se penchant sur la stratégie à l’ère nucléaire ; à chaque nouvelle époque stratégique, les enseignements de l’écrivain prussien éclairent la théorie militaire. 20ème siècle   Définition, Résumé, Dates clés, Causes, Conséquences de la Première Guerre Mondiale, surnommée la Grande Guerre ou Guerre de… », « Dans la guerre, tout est simple, mais la chose la plus simple est difficile. Après la guerre, il devient directeur des études à l’Académie militaire de Berlin et commence à écrire De la guerre. Penseur souvent nébuleux et philosophe beaucoup plus qu'homme d'action, bien qu'il ait intensément vécu la réalité de la guerre, Clausewitz a si profondément marqué la pensée militaire moderne que son enseignement demeure encore une référence pour quiconque approche de nos jours le domaine de la stratégie. Guerre absolue, guerre réelle. "De la guerre" (Vom Kriege),est l'ouvrage majeur du général prussien Carl von Clausewitz (1780-1831). Jalon 2 – Le modèle de Clausewitz à l’épreuve des « guerres irrégulières » : d’Al Qaïda à Daech.