Semeurs de Provence
La culture du bonheur bio

« La caractère remarquable est présent à tous les niveaux du projet : la promotion de l’alimentation biologique, l’engagement territorial, la valorisation de la boulangerie traditionnelle et de la culture culinaire provençale, l’attention portée à l’utilisation raisonnées des ressources, le management par la joie et l’épanouissement… » C’est avec enthousiasme que le comité Initiative remarquable a octroyé un prêt d’honneur de 25 000 € aux Semeurs de Provence.

« Cela nous a permis de boucler les 320 000 € de financement de la reprise de la boulangerie Cum Panis, acteur historique du bio dans les Alpes de Hautes-Provence », explique Florent Bourlier, l’un des deux associés. Avec la ferme volonté de redresser ses comptes « en taillant dans les coûts sans léser les salariés. » Car la « belle réputation » de cette boulangerie ne suffit pas : « La pérennité des valeurs n’est possible que par la rentabilité de la structure qui les porte », estime Florent Bourlier.

Engagements

Le parcours professionnel de cet ingénieur aéronautique qui a dirigé une PME de 15 personnes en région parisienne avant de créer son cabinet de conseil en stratégie dans les Alpes de Haute-Provence, est aux antipodes de celui de son associé, Manuel Barthélémy, passé du chant polyphonique occitan à la maçonnerie provençale traditionnelle avant de créer Lo Pichotome, un camion à pizza 100 % bio ou local.

Différents, oui, mais les deux associés partagent un engagement inconditionnel pour les cultures bio et locales, la fabrication artisanale et traditionnelle (avec pétrissage lent et façonnage à la main) et les recettes de leurs terres provençales. « Au delà de l’engagement environnemental, nous avons été particulièrement séduits par l’engagement territorial de leur projet, avec 98 % de céréales achetées en direct à des producteurs locaux », commente Patrick Ranson, rapporteur du comité Initiative remarquable.

Deux enseignes et plein de projets

Semeurs de Provence est la structure juridique regroupant les deux enseignes, Cum Panis et Lo Pichotome, que les deux associés ont décidé de conserver et de développer. Une activité de petite restauration bio (avec pizzas, salades et légumes transformés) sous l’enseigne Lo Pichotome ouvrira ainsi au printemps prochain au Village Vert, le quartier qui regroupe toutes les activités bio et solidaires de Forcalquier.

En attendant, les Semeurs de Provence se structurent : « Trois mois après la reprise de Cum Panis, nous sommes dans les clous de notre plan stratégique, explique Florent Bourlier. Notre priorité : veiller à ce que tout le monde soit réellement à sa place, avec les moyens de travailler et heureux de le faire. »