En 1717, le prince Eugène de Savoie conquit la ville à nouveau. Par la suite, l'Empereur devient l'allié des serbes et avec leur soutien, il libéra, les territoires byzantins des Avars, Belgrade compris[30],[31]. Ce contraste était également exprimé par Victor Hugo dans « Le Danube en colère » : (…) La désintégration de la Yougoslavie fut, de ce fait, facilitée »[70]. En tant que capitale de cette nouvelle Yougoslavie, la ville connut un important développement industriel[19]. Ne prêtez pas attention au quartier de New Belgrade (Nouveau Par rapport à l’époque de Lamartine et de Hugo, le contraste s’est amoindri entre ce qui constitue aujourd’hui les divers quartiers de Belgrade ; à partir du XIXe siècle, notamment par la volonté des différents souverains serbes, la ville s’est occidentalisée[19] et, si Zemun conserve nombre de ses bâtiments de l’époque autrichienne, Belgrade ne dispose plus que d’une seule mosquée. Pour réprimer les révoltes naissantes, le 4 février 1804, ils firent arrêter et tuer 70 notables serbes. Son principal concurrent s'appelle B92 ; il dispose de sa propre chaîne de télévision, d'une station de radio ; il édite de la musique et des livres et propose le site le plus populaire de l'internet serbe[189],[190]. En 1189, l’empereur romain germanique Frédéric Barberousse, un des chefs de la troisième croisade, passa lui aussi à Belgrade à la tête de 190 000 pèlerins ; la ville était devenue un champ de ruines[28]. Le long des rives de la Save et du Danube se succèdent de nombreuses barges (splavovi) qui figurent parmi les lieux les plus appréciés des noctambules[137],[138],[139]. Belgrade possède également des habitants venus du Moyen-Orient, principalement de Syrie, d’Iran, de Jordanie et d’Irak ; beaucoup sont arrivés dans les années 1970 et 1980 pour effectuer leurs études, puis se sont installés dans la capitale et y ont fondé des familles[105],[106]. Belgrade est, économiquement, la partie la plus développée de la Serbie. En plus des scores de Étoile Rouge Belgrade, vous pouvez suivre +de 150 compétitions de basketball dans plus de 30 pays autour du monde sur FlashScore.fr. Rassemblement autour du cercueil du patriarche serbe Irinej, devant la cathédrale de Belgrade (Serbie), le 21 novembre. Alphonse de Lamartine, toujours dans son Voyage en Orient, décrit le contraste qu’il observe entre Belgrade et Zemun[17] : « La ville (Belgrade), semblable à toutes les villes turques, descend en rues étroites et tortueuses vers le fleuve. Il existait un antagonisme important entre le Royaume de Serbie, qui souhaitait réaliser l’unité de tous les peuples slaves des Balkans, et l’Empire d'Autriche-Hongrie, présent dans la région, et souhaitant, notamment, poursuivre son avancée dans la vallée du Danube jusqu’à la mer Noire[53]. Johann Strauss II y joua la même année. Quelques dates marquent cette période agitée. Votre premier arrêt sera le puits romain construit par les Autrichiens au 18ème siècle. La région située aux confluents de la Save et du Danube a été occupée depuis le Paléolithique moyen : les anthropologues y ont exhumé des squelettes de Néandertaliens et d’Homo sapiens. Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. En 1918, Belgrade devint la capitale du Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, qui fut proclamé sur la place de Terazije, puis, en 1929, celle du Royaume de Yougoslavie[55]. Cet aspect oriental frappera encore les voyageurs du XIXe siècle[41]. Belgrade est située au confluent de la Save et du Danube. Le centre historique de la capitale, aujourd'hui constitué par la forteresse de Belgrade et le parc de Kalemgdan (dans la municipalité de Stari grad, la « vieille ville »), se trouve sur la rive droite des deux cours d'eau. Des quartiers entiers sortent de terre, comme Airport City Beograd, la zone commerciale de Delta City ou le quartier de Belville, également connu sous le nom de Univerzitetsko selo, le « village universitaire ». La chaîne RTV Pink, populaire et commerciale, est connue pour ses programmes de divertissement et ses émissions à sensations. La construction de Novi Beograd a commencé en 1948 et, sur le plan architectural, typique de cette période est le quartier des Blokovi (les « blocs »), avec ses barres et ses immeubles de style brutaliste ; certains bloks ont développé une culture urbaine, véhiculée par des films serbes comme Rane (« Les Blessures ») de Srđan Dragojević (1998), Apsolutnih sto de Srđan Golubović (2001), Jedan na jedan (2002) de Mladen Matičević (2002), Sutra ujutru d'Oleg Novković (2006) et Sedam i po de Miroslav Momčilović (2006). Belgrade possède également un musée d'Art africain, créé à l'époque où Tito pratiquait une politique d'ouverture en direction du Tiers Monde[128]. Belgrade possède un climat continental modéré. Outre ses fonctions économiques, Belgrade devint un important centre culturel. Si l’on tient compte des réfugiés venus de Croatie et de Bosnie-Herzégovine, de ceux du Kosovo, si l’on tient compte aussi des étudiants, la population de Belgrade et de sa zone urbaine (la Ville de Belgrade) pourrait dépasser les deux millions d’habitants ; dans la Ville de Belgrade, un sondage réalisé en 2007 indiquait un accroissement d'environ 400 000 habitants par rapport au recensement de 2002 qui en comptabilisait 1 576 124[97] ; le 2 août 2008, l'Institut d'informatique et de statistiques de la capitale enregistrait officiellement 1 542 773 électeurs inscrits, soit autant que la population totale recensée en 2002[98]. Il Freestyler, L'Hype Club de, les clubs d'été à Belgrade et discothèques sur des barges le long du Danube (radeau), les tavernes typiques où vous pourrez danser (taverne) et d'autres boîtes de nuit dans la capitale serbe, entre les parties et de belles filles. Dans le même Stari grad se trouvent aussi la Place Nikola Pašić, avec les bâtiments du Parlement de Serbie et le Novi dvor, résidence officielle du Président de la République de Serbie. En 1818, Kragujevac, et non Belgrade, fut choisie comme capitale de la nouvelle Principauté de Serbie[49]. We have reviews of the En 1801, de plus en plus indépendants, ces janissaires tuèrent le pacha Hadji Mustafa et multiplièrent les exactions. C'est particulièrement net dans le cas de l'ancienne ville de Zemun, autrichienne avant la Première Guerre mondiale, et devenue une municipalité urbaine : elle conserve un centre ancien et des bâtiments typiques de l'Europe centrale. et Umka (5 103 hab.)[3]. Singidunum et Taurunum furent reliées par un pont. On y trouve aussi l’American Corner, le Forum culturel autrichien (Österreichisches Kulturforum), le British Council, le Centre russe pour la science et la culture (Российский центр науки и культуры), l’Institut Confucius, le Centre culturel canadien, l’Istituto Italiano di Cultura, la Fondation hellénique pour la culture et le Centre culturel de la République islamique d’Iran. La communauté islamique de Serbie (Islamska zajednica Srbije) a également son siège à Belgrade. Des banques internationales, comme la Société générale[180], sont installées dans la capitale. Le nom slave Beograd apparaît pour la première fois le 16 avril 878, dans une épître envoyée par le pape Jean VIII au prince Boris Ier de Bulgarie. On peut y pratiquer le golf, le football, le basket-ball, le volley-ball, le rugby, le baseball et le tennis[134]. Dans les deux cas, la reconquête par les Turcs s’accompagna d’une importante émigration serbe : des populations nombreuses, fuyant la région de Belgrade, vinrent s’installer en Autriche, en Voïvodine et en Slavonie[45],[44]. Dragutin tenait sa cour à Belgrade ; il fit construire une cathédrale orthodoxe, symbole de la puissance et de la prospérité du nouvel État serbe[33]. Parmi les sites bombardés se trouvèrent plusieurs ministères, l’immeuble de la Radio Télévision de Serbie (RTS), plusieurs hôpitaux, l’hôtel Jugoslavija, la tour Ušće, l’émetteur de télévision du mont Avala, ainsi que l’ambassade de Chine[77]. Ada Ciganlija est une ancienne île sur la Save et le plus grand centre de loisirs de la capitale ; l'île est aujourd'hui reliée à la terre ferme par des digues qui ont créé un lac artificiel bordé de plages. Les mois les plus ensoleillés sont juillet et août, avec une moyenne de 10 heures de soleil par jour. Mais, par le traité de Belgrade, signé le 18 septembre 1739, les Habsbourg restituèrent la ville aux Turcs. Dans ce quartier se trouve également la plus ancienne brasserie de Belgrade, la brasserie BIP, créée dans la première moitié du XIXe siècle[147]. En 1974, une nouvelle Constitution fut proclamée à Belgrade. En 1973, Belgrade a accueilli le 58e congrès mondial d’espéranto, dont le thème était « Les droits à l’égalité linguistique en théorie et dans la pratique ». Le Studentski trg (« place des Étudiants ») garde de l’ancien forum qu’il remplace sa forme rectangulaire ; des vestiges de thermes y ont été mis au jour dans les années 1970[26]. Au IIIe siècle av. La Yougoslavie fut envahie et, le 17 avril 1941, la capitulation du royaume fut signée à Belgrade. ), Sopot (20 199 hab.) C’est un endroit très culturel avec des musées. On l'entend surtout dans le quartier de Skadarlija, le quartier bohème où les poètes et les artistes de la capitale se retrouvaient au XIXe siècle et au début du XXe siècle ; ce quartier est situé autour de la rue de Skadar (Skadarska ou, familièrement, Skadarlija). En 1986, il a accueilli près de 3 millions de passagers, nombre qui s'est considérablement réduit dans les années 1990 ; à partir de 2000, le nombre de voyageurs a de nouveau augmenté pour frôler le chiffre de 2 millions en 2004 et 2005 et le dépasser en 2006[205] ; en 2009, l'aéroport a accueilli 2,4 millions de voyageurs et, en 2010, 2,7 millions[206]. Vers 600 av. La forteresse de Belgrade est située dans le parc de Kalemegdan à Belgrade, la capitale de la Serbie. À son tour, en 1154, l’empereur byzantin Manuel Ier Comnène détruisit Zemun et en récupéra les pierres pour reconstruire Belgrade ; le géographe et cartographe arabe Al Idrissi, de passage dans la cité, décrit Belgrade comme une ville « bien peuplée et animée »[28],[32]. L'industrie chimique et, notamment, ses applications pharmaceutiques et vétérinaires sont présentes à Belgrade. Belgrade Tourism: Tripadvisor has 163,149 reviews of Belgrade Hotels, Attractions, and Restaurants making it your best Belgrade resource. En revanche, dans les années 1990, Belgrade, comme le reste du pays, fut gravement touchée par l'embargo international sur le commerce. Des bâtiments importants y furent construits comme le konak de la princesse Ljubica (1829-1831), le konak du prince Miloš (1831-1834), dans le quartier de Topčider, ou encore la cathédrale Saint-Michel (1837-1840). Pendant la guerre, Belgrade avait perdu environ 50 000 habitants et souffert d’importants dommages matériels[19]. La prise de la ville est mentionnée dans les chroniques byzantines mais on perd ensuite toute trace écrite de Singidunum pendant deux siècles et demi. Belgrade possède de nombreux parcs, monuments, musées, cafés, restaurants et boutiques sur les deux rives de la Save et du Danube. Bien de choses ont changé depuis, et Belgrade, bien que pansant ses plaies, est redevenue une ville convoitée par de nombreux touristes. Profitez d'une visite à pied autour de la forteresse de Belgrade et découvrez l'histoire de Belgrade. Elle prit progressivement l’allure d’une ville orientale, avec des bâtiments d’architecture ottomane et de nouvelles mosquées[36]. La ville abrite les studios de la Radio Télévision de Serbie (RTS), qui est progressivement devenue la chaîne publique du pays[187]. Dans le domaine des télécommunications, on peut signaler Telefonija, Pupin Telecom et Telefonkabl et, à la jonction de l'électronique et des télécommunications, on peut citer la société Iritel[168] ; Informatika, quant à elle, est spécialisée dans l'ingénierie de systèmes d'information[169]. ; la société Pekabeta, qui appartient à une des branches du groupe Delta Holding, est spécialisée dans la grande distribution. Large choix de locations saisonnières dont des maisons de vacances et des cabanes à louer. À la fin des années 1990, Belgrade et sa région ont accueilli de nombreux Serbes venus des diverses régions de l’ancienne Yougoslavie, notamment ceux qui fuyaient les guerres et leurs conséquences[96]. Ont alors été mis au jour d’importants vestiges datant de la période néolithique ; compte tenu de l’importance de ces découvertes, le site a donné son nom à une culture qui s’est développée le long du Danube entre -6 000 et -3 000 : la culture de Vinča[20],[21]. La Serbie centrale et le Banat furent placés sous l’autorité des nazis, l'État indépendant de Croatie satellite de l'Allemagne nazie fut créé, tandis que le reste du royaume fut partagé entre les diverses puissances de l’Axe ; le gouvernement royal partit en exil à Londres[60] et un Gouvernement de salut national, dirigé par le général Milan Nedić, fut installé à Belgrade par les nazis[61]. On peut aussi y pratiquer les sports extrêmes comme le saut à l'élastique, le ski nautique et le paintball. En 827, les Bulgares contrôlèrent la forteresse. C'est le cas de la municipalité de Čukarica, qui, outre une partie de la ville de Belgrade proprement dite, comprend des « localités urbaines » (en serbe : Градска насеља et Gradska naselja, communément appelées « villes ») comme Ostružnica (4 132 hab. Par deux fois, les Ottomans se vengèrent de la population de la ville en se livrant à des destructions[36],[44]. La ville et son castrum étaient situés sur une via militaris qui, d’est en ouest allait de Sirmium (Sremska Mitrovica) à Viminacium (Kostolac), Trimontium (Plovdiv) jusqu’à Byzance. La ville connut un développement industriel important. If you are a resident of another country or region, please select the appropriate version of Tripadvisor for your country or region in the drop-down menu. Belgrade fut finalement libérée le 1er novembre 1918, grâce à une armée franco-serbe commandée conjointement par le maréchal Louis Franchet d'Espèrey et le prince héritier Alexandre de Serbie[54]. Visiter Belgrade : quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans la capitale de la Serbie ? Ce fut pour la ville le début d’une période de prospérité. The most popular things to do in Belgrade with kids according to Tripadvisor travelers are: InterContinental (IHG) Hotels in Belgrade, Hotels near Kalemegdan Park and Belgrade Fortress, Surfing, Windsurfing & Kitesurfing in Belgrade, Zipline & Aerial Adventure Parks in Belgrade, Points of Interest & Landmarks in Belgrade, The Belgrade Fortress: Tickets & Tours‎, Kalemegdan Park and Belgrade Fortress: Tickets & Tours‎, Josip Broz Tito Mausoleum: Tickets & Tours‎, National Museum Belgrade: Tickets & Tours‎, Red Star Belgrade Stadium - Marakana: Tickets & Tours‎, Belgrad Military Museum: Tickets & Tours‎, Church of the Holy Mother of God: Tickets & Tours‎, See all attractions in Belgrade on Tripadvisor, See all outdoor activities in Belgrade on Tripadvisor, Northern Serbia, Sremski Karlovci, and Novi Sad Full-Day Tour from Belgrade, Along the Danube : Golubac Fortress & Iron Gate Gorge day trip from Belgrade, Belgrade Big Tour: Top Attractions and Belgrade Neighborhoods, Blue Danube Tour - Iron Gate National Park, Southern Serbia: Day Trip to Nis from Belgrade, See all day trips from Belgrade on Tripadvisor, See all kid friendly things to do in Belgrade on Tripadvisor. Découvrez les activités incontournables ! Semlin (Zemun), première ville de la Hongrie, brille de l’autre côté du Danube avec toute la magnificence d’une ville d’Europe ; les clochers s’élèvent en face des minarets »[15]. En 2006, le magazine Foreign Direct Investment du Financial Times lui a décerné le titre de Ville de l'Avenir en Europe du Sud[218]. The best outdoor activities in Belgrade according to Tripadvisor travelers are: What are the best day trips from Belgrade? Sur les rives gauches de la Save et du Danube, le terrain, généralement plat, est constitué de plaines alluviales et de plateaux de lœss. Belgrade (en serbe cyrillique : Београд ; en serbe latin : Beograd) est la capitale et la plus grande ville de Serbie. Évadez-vous de l'agitation de Belgrade lors d'une excursion de 3 heures en kayak à la grande Île de la guerre. Le 9 mars 1991, la capitale fut le théâtre d’importantes manifestations de rue conduites par Vuk Drašković contre le pouvoir de Slobodan Milošević[72]. Au fil de son histoire mouvementée, Belgrade a été conquise par 40 armées : elle a été romaine qui l'a surnommé « La colline aux méditations »[6], byzantine, hongroise, serbe, autrichienne, ottomane puis capitale de la Serbie officiellement indépendante de la Sublime Porte en 1878. La ville est le centre d’un style musical connu sous le nom de turbo-folk, dont la chanteuse Ceca Ražnatović est l’une des représentantes les plus célèbres. Avec 1 417 187 personnes, les Serbes constituent la majeure partie de la population de la Ville de Belgrade (89,92 %), mais on y rencontre également toutes les nationalités officiellement reconnues dans l'ancienne Yougoslavie, comme les Yougoslaves (22 161), les Monténégrins (21 190), les Roms (19 191), Croates (10 381) ou encore des Musulmans de nationalité, des Hongrois et bien d'autres[100],[101]. La capitale serbe accueille également plusieurs milliers de Chinois, venus s’installer dans le milieu des années 1990[102] ; c’est ainsi que le Blok 70, un quartier situé dans la municipalité de Novi Beograd, est devenu le « quartier chinois » de Belgrade[103],[104]. À la suite des élections locales serbes du 11 mai 2008, l’Assemblée de la ville de Belgrade était composée de la manière suivante : Le 8 août 2008, Dragan Đilas, membre du Parti démocratique du président Boris Tadić, est devenu le 73e maire de Belgrade[85], avec une majorité composée de la liste Pour un Belgrade européen (ZEB), prolongation de la liste Pour une Serbie européenne qui a remporté les élections législatives serbes de mai 2008, du Parti libéral-démocrate, du Parti socialiste de Serbie, du Parti socialiste de Serbie et de Serbie unie. Si la forteresse de Belgrade abrite les édifices les plus anciens de la capitale, en raison des nombreuses destructions que la ville a connues, les bâtiments les plus anciens du centre remontent pour la plupart au XIXe siècle[130]. La ville connaît une température supérieure à 30 °C pendant trente jours par an et une température supérieure à 25 °C pendant 95 jours[14]. (...)Quoi ! Les premières traces de présence humaine dans la région remontent à la Préhistoire et à la culture de Vinča. Parallèlement, le quartier informel de Deponija est en fait un bidonville[90] ; en serbe, son nom signifie « la décharge ». Le Ve siècle, qui vit la disparition de l’Empire romain d'Occident (476), inaugura pour Singidunum/Belgrade une période d’invasions successives. Les vétérans des légions, notamment, s’installèrent dans la basse ville, créant une véritable cité romaine. La ville de Belgrade s'est progressivement étendue aux XIXe et XXe siècles, englobant des localités autrefois indépendantes ; de ce fait la capitale serbe offre des quartiers architecturalement divers, conservant du passé leur centre historique. Mais étrangement, le mot Serbie se fait plus rare, comme laissé dans lombre de sa capitale. Nenad Bogdanović fut maire de Belgrade à partir de 2004 et jusqu’au 27 septembre 2007, date de sa mort[83],[84] ; il était membre du Parti démocratique. Le SKC propose également des expositions d'art, des débats et des discussions[144]. À la suite des élections locales serbes du 6 mai 2012, les 110 sièges de l’assemblée de la ville de Belgrade étaient répartis de la manière suivante[86] : Dragan Đilas a été réélu maire de Belgrade[87]. En 1403, Stefan Lazarević, le fils du prince Lazar, fut autorisé à faire de Belgrade la capitale du despotat. À l'ouest de Stari grad, s'étend la municipalité de Savski venac, qui compte 38 660 habitants[3] ; le secteur est à la fois résidentiel et administratif. Le cœur ancien de la ville de Belgrade est constitué par la municipalité de Stari grad, qui, en 2011, comptait 48 061 habitants[3] ; il est organisé autour de la Place de la République et de Terazije. Par sa relative indépendance à l’égard de Moscou, Tito fit aussi de la capitale de la Yougoslavie une importante ville internationale. C’est ainsi qu’en septembre 1833 le poète Alphonse de Lamartine, de retour d’une visite au prince Miloš Obrenović et évoquant le Danube, écrit dans son carnet de voyage : « Le fleuve, large et profond, a des vagues comme la mer »[15]. La ville fut alors connue sous le nom d’Alba Bulgarica. En 1961, la première conférence des chefs de gouvernement des Pays non alignés se réunit à Belgrade sous la présidence du maréchal ; le pays tout entier en retirait un important prestige auprès des pays du Tiers-Monde[67]. Autour de ce premier centre, s'organisent d'autres quartiers, divers par leurs fonctions et l'origine sociale de leurs habitants. Belgrade devint le symbole des efforts conjugués afin d’empêcher les Turcs de pénétrer en Pannonie et jusqu’au centre du continent européen », « Chaque république, ainsi que chaque province autonome, apparaissait non seulement comme le représentant unique d’un peuple déterminé, mais aussi comme un élément constituant de la fédération. Une route reliait également les exploitations minières des monts Avala, Kosmaj et Rudnik.