• NB : asséner, combattif, évènement, interpeler, imbécilité, etc. Soutenir une discussion. Iphig. ), • C'eût été un effort de dissimulation que je n'aurais pu soutenir (MARMONTEL Mém. Voir plus d'idées sur le thème Tatouage, Idées de tatouages, Tatouage de lotus. être derrière (qqn, qqch) comme soutien, appui. 11 mars 1672), • Je n'ai soutenu que cinq ou six pages : je meurs de peur que vous n'en puissiez lire davantage (MAINTENON Lett. franç. donnerez. II, 3). Donner, dans une action, dans une lutte, un secours effectif. more_vert. La basse soutient le dessus, elle lui sert de fondement. voir la définition de soutenu dans le Littré, accentué, aidé, appuyé, assidu, constant, continu, continuel, élevé, épaulé, ferme, haut, incessant, ininterrompu, noble, persévérant, persistant, pistonné, rapide, régulier, relevé, secondé, sublime, suivi, vif, accorer, accoter, adosser, affirmer, aider, aiguillonner, alimenter, alléguer, allumer, appuyer, arc-bouter, arguer, arguer de, argumenter, armer, arrimer, assister, assurer, attester, attiser, avancer, boiser, caler, cautionner, certifier, charpenter, confirmer, conforter, consolider, continuer, contrebouter, corroborer, défendre, dire, discuter, disputer, donner la main, donner un coup d'épaule, écrire, empatter, encourager, endurer, enseigner, entrer dans, épauler, épouser, étançonner, étayer, exciter, faire face, faire valoir, favoriser, financer, fixer, fortifier, garantir, jurer, maintenir, mener, mettre le pied à l'étrier, nourrir, parrainer, participer, patronner, persévérer, persister, pistonner, plaider, porter, poser, poursuivre, prendre fait et cause, prétendre, prêter l'épaule, prêter la main, professer, promouvoir, protéger, raffermir, ranimer, recevoir, réchauffer, réconforter, rehausser, remonter, réparer, repêcher, répondre, résister, restaurer, réveiller, revigorer, s'opiniâtrer, seconder, secourir, servir, souffrir, sous-tendre, stimuler, subir, suivre, suppléer, supporter, supporter financièrement, sustenter, témoigner, tenir, tenir pour, entretenir  (V+qqn), ↘ étançonnement, insoutenable, intenable, soutenable, soutènement, soutien ↗ étançon, ↘ argumentant, argumentateur, argumentation, argumenteur ↗ argument, Hôpital soutenu contributions volontaires • être soutenu, (sup)porter, soutenir • ligne à soutenir • se soutenir • soutenir (qqn, qqch.) Les oiseaux se soutiennent en l'air au moyen de leurs ailes. à M. d'Aubigné, 11 mai 1677), • Le respect et l'amour doivent être si bien proportionnés qu'ils se soutiennent sans que ce respect étouffe l'amour (PASC. v.). Il se dit des choses qui résistent à une épreuve. Le mieux se soutient, le malade continue à aller mieux. (Louis XII, François 1er). III, 4). Défendre quelque chose, se ranger du côté de quelque chose. Prof. rel. délits et peines, XI, On lui [J. J. Rousseau] reproche de soutenir des paradoxes, Je me trouvai auprès d'un Manceau.... qui avait été obligé de soutenir un gros procès criminel. 321), • Je ne me soutiens plus ; ma force m'abandonne (RAC. Corn. On dit familièrement dans le même sens : soutenir noblesse. • Vous avez assez soutenu l'État, qui est attaqué par une force invincible et divine (BOSSUET Reine d'Anglet.). la Suiv. III, 1). et je soutiens la vue De ce sacré soleil dont je suis descendue ! Être approuvé, en parlant d'une composition littéraire. Soutenir quelqu'un, prendre son parti. La conjugaison du verbe donner sa définition et ses synonymes. Soutenir le courage de quelqu'un, l'empêcher de se laisser aller au découragement. Je ne puis soutenir ces éclats de voix. Il voudrait pour m'aimer que j'eusse d'autres charmes, Que l'éclat de mon sang, mieux soutenu de biens.... C'est leur fantaisie [des maréchaux] de vouloir qu'on les traite de monseigneur ; et ce doit être aussi la vôtre, soutenue de la raison, de ne le point faire, L'auteur allègue toute l'Écriture, soutenue, comme il dit lui-même, de toute la tradition, Les uns soutenus par leur seule foi, et les autres par leur passion. 19. Carême, Parole. Se dit des parties qui en font valoir d'autres. - Prenez-vous son parti contre moi ? Conserver sa santé, sa vigueur, sa fraîcheur, au delà du temps ordinaire. 1 déc. et lég. le Méchant par air, III, 3). Confess. Voir plus d'idées sur le thème maison, maison contemporaine, maison bois. Il ne serait plus en place, si on ne le soutenait. v.), • Enfin voilà trois de vos lettres.... c'est une nourriture ; sans cela on est en faiblesse, on n'est soutenu de rien (SÉV. t. I, p. 144, dans POUGENS). J'ai soutenu une honorable guerre contre Charles-Quint empereur et roi d'Espagne. XIV, 2, édit HAVET. La malédiction tsigane 1 : Amarock (SK.PARANORMALE) (French Edition) [Lavallée, Pierrette] on Amazon.com. Terme forestier. Melz [mieux] sostendreiet les empedementz, Qu'elle perdesse sa virginitet, Ne pur el [autre chose] ne fist l'um le nostre ordre establir, Fors pur les suffraitus aidier e sustenir. XI), • Mes filles, soutenez votre reine éperdue (RAC. Jouer, Dictionnaire de la langue françaisePrincipales Références. Lett. Sponsored Content. I, 13). 23. Lett. Fumer la moquette . 10. 24 juin 1672). Cette fête [à Chantilly] si superbe, si galante, si longtemps soutenue, Comme il [le pigeon] a l'aile très forte et le vol soutenu, il peut aisément faire de longs voyages. Vous avez dit cela, le soutiendrez-vous ? Comm. To tempt you back into the kitchen sample the flavours of world cuisine for less with our winter sale. Oeuv.  | Informations Je porte envie à mon ami de ce qu'il a le plaisir d'être avec vous. Panég. 45), • Lorsqu'il fallait soutenir la majesté du prince (MONTESQ. Translate texts with the world's best machine translation technology, developed by the creators of Linguee. L'intérêt, cependant, a été suffisant pour me donner envie de continuer à écrire. Soutenir une chasse, fuir devant des forces supérieures, sans perdre aucun de ses avantages. sc. If you said “de aller” it would sound funny to the French ear. * Avant toute consultation, merci de lire cet avertissement Fem. : The interest, however, was enough to inspire me to keep on writing. Othon, I, 1), • Ta gaie humeur soutient ta bonne mine (TH. Alex. ], SubjectiveAssessmentAttribute (en)[Domaine], acceptation, approbation - influence - déterminant, facteur déterminant - travailleur - aide, bienfaiteur, bienfaitrice[Hyper. Lett. délits et peines, XI), • On lui [J. J. Rousseau] reproche de soutenir des paradoxes (BACHAUMONT Mém. V. n. Endurer (emploi qui n'est plus usité). Je prononce l'évocation d'une voix claire et soutenue. • J'allais de tous côtés encourager les nôtres, Faire avancer les uns, et soutenir les autres (CORN. Cet ouvrage n'a pu soutenir le grand jour de l'impression. II, 2). Qu’est-ce que tu a envie de faire? Esprits vastes, mais inquiets et turbulents, capables de tout soutenir, hors le repos, Soutenez encore un peu ce temps d'épreuve et de tribulation, que le Seigneur a marqué pour purifier sa victime, La douleur de la honte et l'amour de la patrie prévalurent tellement dans la plus part d'entre elles [femmes de Sparte], que les époux ne pouvaient soutenir les regards de leurs épouses, et que les mères craignaient le retour de leurs fils, Je ne pourrais pas soutenir de voir mes deux enfants malades. • Tous les chants convenables aux paroles [d'Esther] qui sont tirées des psaumes... sont d'une beauté qu'on ne soutient pas sans larmes (SÉV. ), • L'une de ces filles, qui a servi à l'opération de M. Marantin, soutenait la chaleur du four dans lequel cuisaient des pommes et de la viande de boucherie pendant l'expérience (BUFF. - approbateur, autorité d'approbation - affirmatif, approbateur, approbatif - souscrire - appuyer, défendre - soutenir - financer - aider, encourager, soutenir - approuver, appuyer - ratifier, signer - championner, défendre - admirer, avoir du respect pour, avoir du respect pour qqn - appuyer, encourager, promouvoir - soutien - appui financier, soutien - approbation - approbation - personne qui appuie une motion - approbateur[Dérivé], disapprove, reject (en) - sans apport favorable[Ant. • Cette hypothèse ne peut soutenir un examen approfondi (FRESNEL Instit. French Et si nous avons envie de donner des leçons sur l'Algérie, eh bien nous donnons des leçons sur l'Algérie. • À la gaieté folle dont elle entremêlait ordinairement ses instructions, succéda tout à coup un ton toujours soutenu, qui n'était ni familier ni sévère (J. J. ROUSS. et lég. soster ; ital. Donner de l'argent, une terre, une maison. Vous utilisez ici les synonymes de donner vie. En savoir plus. Précis. serm. I, 1), • Allez, et, soutenant l'honneur de vos aïeux, Dans cet embrassement recevez mes adieux (RAC. Soutenir la torture, endurer la torture sans rien avouer. Pens. XVI), • Le général Lahoz, soutenu par une batterie et couvert par une nuée de tirailleurs (MONTHOLON Mém. Rentrer dedans qqn. Moeurs, 176), • On a vu quelquefois de petites armées renverser de grands empires : ici 250,000 hommes attaquent une femme sans défense [Marie-Thérèse], et elle se soutient (VOLT. Explanation: In this situaiton you write “d'” rather than the word “de” because the verb, aller, begins with a voyel. Mettre à la disposition de quelqu'un, sans rétribution, une chose que l'on possède ou dont on jouit pour que lui-même en ait la propriété. Je vais, pour sortir d'embarras, me jeter d'abord sur la biographie ; c'est un moyen même d'éclairer les questions générales ; et raconter soutient toujours un peu. II, 1), • Ces fortunes qui s'élèvent sans peine à des degrés éminents, tombent presque toujours d'elles-mêmes, parce que ceux qui ont l'ambition et les qualités propres pour y monter, n'ont pas d'ordinaire celles qu'il faut avoir pour s'y soutenir (RETZ Conjur. Il faut que vous lui disiez toujours [au bon abbé] quelque petite douceur, pour lui soutenir l'extrême envie qu'il a de vous aller voir. LA fenêtre fournit des explications et des traductions contextuelles, c'est-à-dire sans obliger votre visiteur à quitter votre page web ! carême, Fausse gloire humaine.). Triumv. au duc de Noailles, t. V, p. 29, dans POUGENS. En parlant d'une convalescence. 1664), • Un rang.... Dont je n'ai pu de loin soutenir la clarté (RAC. • Soutenir un siége. Donner, dans une action, dans une lutte, un secours effectif. Pomp. I, 231)— Les uns et les autres sçavoyent bien qu'ils seroyent soustenus.... après arriverent pour le soutien des uns messieurs l'Admiral.... (LANOUE 649), Bourg. ), • Il se trouve qu'à Tourney et à Ferney je nourris cent cinquante personnes ; on ne soutient pas cela avec des vers alexandrins et des banqueroutes (VOLT. bleu sur jaune Brut. Bourg. Pens. Elles seront également utilisées sous réserve des … Mithr. Particulièrement, en termes de guerre. Conserver sa santé, sa vigueur, sa fraîcheur, au delà du temps ordinaire. Soutenir la gageure, pousser une entreprise jusqu'au bout. • Compléments divers (combiner plusieurs requêtes, erreur mémorisation préférences ,...) 3.supporter moralement, apporter du réconfort, aider. ch. Ajouter de nouveaux contenus Add à votre site depuis Sensagent par XML. Le général Lahoz, soutenu par une batterie et couvert par une nuée de tirailleurs, La douleur du héros était celle d'un sage ; elle était profonde, mais sans éclat et soutenue de majesté, Une soupe à bouillon perlé soutenue d'un jeune gros dindon cantonné de pigeonneaux, Une sainte résolution formée, soutenue longtemps au milieu du monde même, Une fortune si prodigieuse et si soutenue dans le centre de la tyrannie, au milieu des révolutions, paraît incroyable, Des huées soutenues ont empêché d'entendre cette lecture [Blanche et Guiscard de Saurin, On ne saurait imaginer une espièglerie mieux soutenue ni plus heureuse. hom. Ces synonymes du mot donner vie vous sont proposés à titre indicatif. ), • Vous me quittez, ô ciel ! (LA BRUY. (MASS. Mél. Rom. III). Fixer la signification de chaque méta-donnée (multilingue). ], aide, appui, étai, secours, soutien, support - fixe-chaussettes, jarretelle, jarretelles, jarretière - support - support - appui, support[Dérivé], affirmer, maintenir, soutenir - déclaration, proclamation - communicant, communicateur[Hyper. v.). de Rol. de Clar. Style soutenu. Quand on veut soutenir ceux que le sort accable, Un Dieu te soutiendra, si tu soutiens sa foi, Ces mêmes jalousies qui troublaient la Grèce, la soutenaient en quelque façon et l'empêchaient de tomber dans la dépendance de l'une ou de l'autre de ces républiques, Dans ce dessein vous-même il faut me soutenir. anc. ○   Lettris I, 8), • C'est leur fantaisie [des maréchaux] de vouloir qu'on les traite de monseigneur ; et ce doit être aussi la vôtre, soutenue de la raison, de ne le point faire (SÉV. Pièce de bois qui soutient la charpente. • Notre bon abbé vous assure de son très humble service ; votre bon vin lui a soutenu le coeur contre les détestables chemins (SÉV. serm. III, 14), • Comme Athalie était soutenue par le pathétique de la religion (VOLT. 3e part.). 257), XVe s.— Or, belle dame, fait il, taisiez vous en, et ne le soustenez pas (Les quinze joyes de mariage, p. 88)— Le filz veult entrer en gouvernement plus que devant, car la mere le soustient (ib. La durée non interrompue de son ramage qu'il soutient quelquefois pendant vingt secondes. • L'amour donne de l'esprit il se soutient par l'esprit (PASC. 10 juin 1671). Pass. Empêcher une compagnie, un établissement de tomber. Comm. Petit carême, Fausseté de la gloire hum. Confess. Sous les grandes futaies où le massif est soutenu, le calme est si complet que les feuilles mortes qui couvrent le sol se décomposent sur la place même où elles sont tombées, Bull.